Ce que l’Olympique Lyonnais doit savoir sur l’Ajax avant la demi-finale d’Europa League

Le tirage au sort a réservé un grand d’Europe à l’OL, avec une double-confrontation contre l’Ajax. Voici ce qu’il faut savoir sur le club néerlandais.

Il compte six coupes d’Europe et c’est six de plus que l’Olympique Lyonnais. L’Ajax Amsterdam est certes un grand club européen un peu endormi, relégué en D2 européenne depuis l’arrêt Bosman et la vampirisation des championnats européens majeurs, mais il n’en demeure pas un moins un club respecté, aux préceptes profondément ancrés et à la salle des trophées bien remplie.

Après une longue ère Frank de Boer marquée par quatre titres consécutifs en Eredivisie, le championnat national, le club a choisi une rupture marquante avec la nomination l’été dernier de Peter Bosz. Un entraîneur à poigne, qui ne fait pas de sentiments et pas étiqueté Ajax. Un vrai changement, à la fois sportif et managérial.

Bosz a fait le ménage

Le nouveau technicien de l’Ajax a profité des premières semaines pour faire le tri dans son effectif. Ainsi, au mercato d’hiver, les joueurs non retenus ou désireux de changer d’air car leur statut de titulaire avait été remis en question ont été priés de voir ailleurs. El Ghazi, après avoir goûté à l’équipe réserve, a alors rejoint Lille, Gudelj l’eldorado chinois, tandis que Bazoer s’en est allé découvrir la Bundesliga à Wolfsburg. Le cas de ce dernier a longtemps fait débat : au cœur d’une guerre avec le PSV lorsqu’il avait rejoint l’Ajax à 15 ans, il avait émergé avec De Boer au point de devenir un maillon essentiel au poste de milieu devant la défense en 2015/2016. Bosz l’a lui rapidement écarté. Même chose avec Jaïro Riedewald, un autre joueur très prometteur qui avait gagné sa place avec Frank de Boer avant de la perdre cette année.

Un 4-3-3 immuable mais devenu ultra-offensif

Changer le 4-3-3 de l’Ajax serait sans doute vécu comme une tragédie. Peter Bosz le sait et a continué avec ce schéma ancré dans les coutumes locales. Mais si De Boer, sur la fin de son règne, s’appuyait sur un vrai numéro 6 physique (Bazoer) et au moins un autre joueur mettant beaucoup d’impact (Gudelj), Peter Bosz privilégie lui la technique, la circulation de balle rapide et les mouvements vers l’avant de ses milieux relayeurs. C’est ainsi que l’entraîneur batave s’appuie ces dernières semaines sur un milieu à trois composé de Schone (qui évoluait souvent sur l’aile avec De Boer), Ziyech et Klaassen. Le Danois opère devant la défense et multiplie les passes verticales difficiles à lire pour un adversaire, tandis que Klaassen est redoutable dans la prise d’espaces, les une-deux et la finition, et que Ziyech récite avec amour une partition de gestes techniques, d’ouvertures millimétrées, de passes merveilleuses et décisives.

Face au Feyenoord dans le Klassieker début avril, remporté sur le score de 2-1, les Amstellodamois ont construit leur succès sur la bataille du milieu, remportée haut la main. Avec leur qualité technique, ils parviennent à se sortir du pressing adverse aisément, compensant ainsi leur déficience physique. Les rouge et blanc affichent toujours leur volonté de jouer court, dans des schémas classiques à base de triangles sur les côtés notamment, et avec une possession de balle devenue bien moins stérile qu’en début de saison.

Une défense encore trop friable

Deux buts encaissés contre Roda, contre Willem II, contre Utrecht, contre l’AZ et contre Copenhague pour un constat : l’Ajax prend trop de buts. Les deux latéraux titulaires n’en sont pas vraiment : Sinkgraven évoluait plutôt au milieu quand il s’est révélé à Heerenveen, tandis que Veltman, aligné arrière-droit est un défenseur central de formation. En charnière centrale, la bonne surprise vient de Davinson Sanchez, défenseur de 20 ans recruté en Colombie l’été dernier pour 5M€ qui assure impact physique et premières relances, tandis que De Ligt, âgé de 17 ans, commence à émerger aux côtés de l’un des deux seuls anciens du groupe, Viergever âge de seulement 27 ans.

Problème pour Bosz, lors du match aller à l’ArenA, l’équipe sera privée de Veltam, expulsé jeudi soir à Gelsenkirchen et de Viergever, suspendu après un nouveau carton jaune lors de ce même match. La défense centrale devrait alors être composée de Tete (21 ans), Sanchez (20 ans), De Ligt (17 ans) et Sinkgraven (21 ans). Une inexpérience qui pourrait coûter cher.

En attaque, le danger vient de partout

Il sera difficile pour les joueurs de l’OL de porter leur attention sur un ou deux éléments en particulier, tant l’Ajax possède de nombreux joueurs capables de faire la différence. Sur coups de pied arrêtés, ils devront se méfier des artilleurs Schone et Ziyech. Si Dolberg, avec ses 19 buts toutes compétitions confondues cette saison est l’attaquant numéro 1 à seulement 19 ans, il n’est pas le seul à faire trembler les filets adverses. Davy Klaassen, le capitaine, milieu relayeur et parfois positionné en 10, affiche le même total de but que le finisseur danois (19) en plus de 10 passes décisives. Aligné sur l’aile droite, Bertrand Traoré émerge à 11 réalisations, suivi par Ziyech (9), Schone (8) et Younes (6).

Le club rhodanien devra aussi se méfier du facteur X de cette équipe, le Marocain Hakim Ziyech. Avec 9 buts et 12 passes décisives cette saison, il est le leader technique de cette équipe et celui capable de faire changer un match sur un geste, une ouverture ou une frappe de loin. Une statistique matérialise la créativité du génie révélé à Heerenveen. Il est à l’origine de 116 occasions créées en Eredivise, quand le second en affiche 72 (Davy Pröpper) ou que Payet, le meilleur dans cet exercice dans les cinq grands championnats européens, en compte 103. Ziyech est un distributeur de caviars et est aussi le symbole de cette équipe : talentueuse, technique mais également irrégulière.

Cette équipe est jeune, mais cela n’a jamais été un frein pour l’Ajax. Après tout, ce club a été capable de remporter une Ligue des champions avec un onze titulaire âgé de 24 ans en finale, en 1995 face à l’AC Milan..

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages