L’OM crie a l’injustice, la riposte est lancée

L'OM n'a pas dit son dernier mot après la sanction infligée à Eric Bailly. Alors que l'international ivoirien a écopé de sept matches de suspension suite à un coup de pied dangereux face à Hyères en Coupe de France, le club marseillais pourrait contre-attaquer dans les prochains jours. Président de la formation, Pablo Longoria s'est penché sur ce dossier ces dernières heures.

Malgré la qualification pour les huitièmes de finale de Coupe de France, l'OM est en colère. Ce jeudi, Eric Bailly a été condamné par la commission de discipline de la Fédération française de football à sept matches de suspension. Une décision, apprise par Pablo Longoria par le biais des médias. « Je suis très surpris de cette sanction. Si véritablement notre joueur est suspendu 7 matchs, ce serait avant tout très grave que certaines personnes aient laissé fuiter cette décision dans la presse sans même prendre la peine d’avoir notifié la sanction et prévenu le club concerné. C’est un manque de respect » avait lâché le président de l'OM.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Longoria crie au scandale

Pour rappel, Bailly avait asséné un coup de pied dangereux dans la poitrine de Almike Moussa N’Diaye lors d'une rencontre de Coupe de France au FC Hyères. Envoyé un temps en réanimation, le joueur est, aujourd'hui, tiré d'affaire, même si cette énorme frayeur pourrait mettre un frein à ses ambitions.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com