L’OM pète un plomb, il crie au scandale

La sanction est tombée pour Eric Bailly. Expulsé face à Hyères en Coupe de France en raison d'une faute grossière et dangereuse, l'international ivoirien a écopé de sept matches de suspension. Président de l'OM, Pablo Longoria a laissé exploser sa colère, prétextant que la FFF ne l'avait pas prévenu. Présents en conférence de presse, Igor Tudor et Leonardo Balerdi ont aussi pris position.

L'OM va devoir faire sans Eric Bailly dans les prochaines semaines. Expulsé lors du 32ème de finale de Coupe de France face à Hyères au début du mois de janvier, l'international ivoirien a écopé de sept matches de suspension. La faute a été jugée dangereuse par l'instance, qui a décidé de marquer le coup. Victime de la faute, Almike Moussa a été hospitalisé et n'a toujours pas fait son retour sur les terrains. Président de l'OM, Pablo Longoria s'est étonné de cette sanction.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« C’est un manque de respect »

En effet, l'Espagnol assure ne pas avoir été mis au courant par la FFF. « Si véritablement notre joueur est suspendu 7 matchs, ce serait avant tout très grave que certaines personnes aient laissé fuiter cette décision dans la presse sans même prendre la peine d’avoir notifié la sanction et prévenu le club concerné. C’est un manque de respect » a déclaré Longoria à RMC.

« C'est un petit peu exagéré »

Présent en conférence de presse, Igor Tudor n'a pas souhaité…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com