L’origine du cheval moderne dévoilée par des chercheurs

·3 min de lecture
Le génome des chevaux modernes s'est répandu dans le monde en 2000 av JC, révèle une équipe de chercheurs dirigée par Ludovic Orlando (photo d'illustration). (Photo: Ludovic Orlando)
Le génome des chevaux modernes s'est répandu dans le monde en 2000 av JC, révèle une équipe de chercheurs dirigée par Ludovic Orlando (photo d'illustration). (Photo: Ludovic Orlando)

ANIMAUX - C’est le premier moyen de transport de l’homme. Le cheval a permis de conquérir de nouveaux territoires et de perfectionner l’agriculture. Mais quand au juste le cheval a-t-il été domestiqué par l’homme pour la première fois? Il y a 4000 ans, révèle une équipe de 162 chercheurs dirigée par le paléogénéticien Ludovic Orlando, dans une étude de Nature publiée ce mercredi 20 octobre.

C’est au peigne fin qu’ils ont ratissé l’Eurasie, pour trouver le profil génétique du cheval moderne. Les génomes de 273 chevaux ayant vécu en Europe et en Asie entre 50.000 ans et 200 ans avant notre ère ont été analysés et comparés à ceux de chevaux domestiques modernes.

Il y a quelques années, la même équipe s’était intéressée aux chevaux du Botaï, pensant avoir découvert les descendants des premiers chevaux domestiques. Mauvaise pioche, ils se sont révélés être les ancêtres des derniers chevaux sauvages.

Un cheval docile et robuste adapté à l’équitation

Cette fois-ci, ils sont parvenus à mettre la main sur les ancêtres du cheval domestiqué. Les scientifiques peuvent ainsi retracer son origine. Pendant des millénaires, une myriade de chevaux tous différents sur le plan génétique peuplaient l’Eurasie. Mais il y a environ 4000 ans, un profil génétique présent dans les steppes pontiques, au nord du Caucase, domine tous les autres et se répand en Europe.

Ce génome s’est propagé parce qu’il donne naissance à des chevaux parfaitement adaptés à la pratique équestre. Ceux qui en sont issus ont une colonne vertébrale solide et un tempérament social. Des caractéristiques idéales pour les chevauchées de longue durée.

C’est pourquoi, en quelques siècles, ces chevaux, apparus il y 4700 ans ont remplacé presque toutes les autres populations localesde l’Atlantique à la Mongolie. Et ce, parce que l’homme les a sélectionnés, parmi toutes les autres races, pour leur docilité et leur robustesse.

L’usage du cheval par l’homme à cette époque reste encore flou

Par contre, les scientifiques ne peuvent pas encore déterminer l’usage du cheval par l’homme à cette époque. Ni à partir de quand il a été utilisé pour la guerre, le labour ou encore comme moyen de locomotion. Nous ne pouvons cependant pas déterminer exactement quand le cheval domestique est devenu un outil pour les sociétés passées”, concède Ludovic Orlando au HuffPost.

En tout cas, l’apparition du matériel équestre tout au long de l’histoire est liée à l’expansion du cheval domestiqué, indique l’étude. Ainsi, des objets pensés pour équiper le cheval sont apparus comme les chars à roues à rayons de Sintashta utilisés pour les combats.

Les caractéristiques des chevaux domestiques sont donc aujourd’hui établies, mais “le processus d’expansion dans le monde et l’histoire de leur reproduction jusqu’aux centaines de races différentes que nous connaissons aujourd’hui restent controversés”, nuance le paléogénéticien.

Le terrain des investigations est encore vaste, d’autant plus que le cheval a évolué dans de nombreux environnements: “Le cheval était aussi bien l’animal des fermiers que des rois guerriers; on le trouvait aussi bien dans des milieux ruraux qu’urbains, et dans des environnements extrêmement divers, de la chaîne sibérienne la plus froide aux montagnes népalaises”, développe Ludovic Orlando. Ses prochaines recherches porteront sur ces différents contextes qui ont modelé la biologie du cheval.

A voir également sur Le HuffPost: Chevaux mutilés: Comment les éleveurs s’organisent face à la psychose?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles