L1 - Nantes : deux mois ferme de suspension pour le président Waldemar Kita

AFP
·1 min de lecture

A l'issue de la rencontre FC Nantes- PSG le 31 octobre dernier, le président nantais Waldemar Kita s'était emporté contre l'arbitre de la rencontre, après la défaite de son équipe 3-0. Il lui reprochait d'avoir reçu Kylian Mbappé, qui se plaignait d'un penalty non sifflé, Marquinhos et Leonardo dans son vestiaire à la mi-temps. Les Canaris faisaient alors jeu égal avec les Parisiens, 0-0. En deuxième période, le champion du monde français avait transformé un penalty généreusement accordé après un léger contact avec le défenseur nantais Jean-Charles Castelletto.

"Après instruction du dossier, audition du corps arbitral et de M. Waldemar Kita, la Commission de Discipline décide de sanctionner M. Waldemar Kita de quatre mois de suspension dont deux mois avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles", écrit la LFP dans un communiqué.

Par ailleurs, le dirigeant de Strasbourg Christian Rothacker et le coordinateur sportif du club alsacien Kader Mangane ont écopé de quatre matches de suspension chacun pour leur "comportement" envers le corps arbitral lors de la défaite strasbourgeoise face à Marseille le 6 novembre (1-0).

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi