Olivier Sadran s'engage à rembourser les abonnés du Stadium !

Olivier Sadran s'engage à rembourser les abonnés du Stadium !

LIGUE 1 - Le président du Toulouse FC, qui enchaîne les mauvais résultats en ce moment, a réagi après les incidents survenu samedi soir au cours de la défaite à domicile contre Reims.

Le TFC n’en finit plus de plonger. Après un début de saison inquiétant, l’arrivée dans la Ville Rose d’Antoine Kombouaré, en remplacement d’Alain Casanova, avait provoqué un électrochoc mi-octobre, et une jolie victoire contre Lille (2-1, 10ème journée de Ligue 1). Une révolte éphémère, malheureusement, car depuis, les Mauves sont en chute libre : huit défaites d’affilée en championnat, vingt buts encaissés (pour huit marqués) et une logique place de lanterne rouge en L1, alors qu’on approche de la mi-saison.

Forcément mécontents de la bouillie de football proposée chaque semaine, les supporters font de plus en plus entendre leurs griefs ces derniers jours. Ce samedi au Stadium, alors que leur équipe était en train de s’incliner devant Reims, certains Ultras ont même manifesté leur colère en se dirigeant vers la tribune présidentielle pour demander des comptes. C’est la sécurité du stade qui s’est chargée de les en empêcher, dans une ambiance houleuse.

On propose un spectacle qui n'est pas digne d'être payé

Visé par la vindicte, le président Olivier Sadran a eu l’occasion de discuter avec certains supporters mécontents ce samedi soir, mais c’est dans les colonnes de La Dépêche qu’il livre ce dimanche sa réaction au soulèvement des Ultras. “La violence n'est jamais une solution, rappelle celui qui est à la tête du club depuis 2001. Personnellement, je vais en tirer un certain nombre de conclusions : pour moi, en premier lieu, ce club, je le porte financièrement et je continuerai jusqu'au bout, c'est-à-dire jusqu'à ce que quelqu'un en soit capable.

Le boss du TFC s’est par ailleurs engagé à rembourser les abonnés qui voudraient résilier avant la phase retour : “Dès lundi, les gens qui ne voudront pas participer à la phase retour, ne plus aller au stade, quoi, pourront rendre leur abonnement au Stadium et seront remboursés pour la deuxième partie de la saison. [...] On propose un spectacle qui n'est pas digne d'être payé, donc le processus est normal. On est désolés, bien sûr, car on a besoin d'eux, c'est certain, pour se sauver.” Ça parait mal engagé, mais heureusement pour le club haut-garonnais, la saison est encore longue...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles