L'AC Milan chute sur le terrain du Torino et laisse Naples s'échapper

Aleksey Miranchuk a inscrit le second but de la soirée pour le Torino. (Massimo Pinca/Reuters)

Dauphin de Naples, l'AC Milan, défaite par le Torino (2-1), laisse le leader de Serie A prendre le large et abandonne même la deuxième place à l'Atalanta Bergame.

Fin de série pour l'AC Milan, qui restait sur quatre succès consécutifs avant son revers sur la pelouse du Torino dimanche, pour le compte de la 12e journée de Serie A (1-2). L'affaire aurait été tout autre, évidemment, si Rafael Leao n'avait pas caviardé, en début de rencontre, ses deux occasions très nettes, surtout la seconde (6e). Mais l'attaquant portugais de l'AC Milan a tout raté jusqu'à son remplacement (par Ante Rebic) à la mi-temps.


lire aussi

Le film du match

Des opportunités que le Torino, lui, n'a pas manquées, l'ancien Nantais Koffi Djidji ouvrant la marque, de la tête, pour les Turinois (35e). Avant que, dans la foulée, Aleksey Miranchuk ne donne encore un peu plus d'air à son équipe d'une belle frappe croisée (37e). L'agacement de Stefano Pioli n'aura rien changé, ni son choix de faire entrer Rebic, Charles De Ketelaere et Sergino Dest dès la mi-temps, Divock Origi se montrant trop court sur un centre de Rebic (50e).


Giroud a joué un quart d'heure

Les Milanais, sans idée, n'ont trouvé la faille que sur une erreur du gardien Vanja Milinkovic-Savic, dont a profité Junior Messias (67e). L'entrée d'Olivier Giroud (78e), préservé, fut également sans effet, l'international français étant peu ou mal servi.

Le Milan s'incline pour la seconde fois de la saison après sa défaite contre Naples (1-2, le 18 septembre), qui s'envole au classement de la Serie A, avec cinq points d'avance sur l'Atalanta Bergame, vainqueur d'Empoli (2-0), et six sur le champion en titre.


lire aussi

Toute l'actu du foot italien