Laissez Eduardo Camavinga tranquille

SO FOOT
So Foot

Il s'en est passé des choses dans la vie d'Eduardo Camavinga, en moins d'un an. Il y a eu ce 1er mai 2019, d'abord : une première titularisation en Ligue 1 au Roazhon Park, devant 30 000 personnes plus occupées à fêter le sacre du Stade rennais en Coupe de France qu'à scruter le baptême du feu d'un jeune milieu de terrain de seize piges. La suite ? Un match de gala contre le PSG en prime time. Une place de titulaire indiscutable dans le onze de Julien Stéphan. La découverte des joutes européennes avec la C3. Une naturalisation française attendue. Et un premier pion de patron sur la pelouse de Lyon. Surprenante, cette ascension fulgurante ? Pas vraiment. Ceux qui l'ont connu sont unanimes, le gamin était destiné à faire une entrée fracassante dans la cour des grands.


Camavinga, l'ascension par le…

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi