L'Allemagne domine l'Italie et se relance dans le groupe 3

Après trois matches nuls, les Allemands ont activé le rouleau compresseur ce mardi soir face à l'Italie (5-2).

Il ne fallait pas les énerver. Tenus en échec sur les trois premières journées, les Allemands ont donné une leçon de football à l'Italie ce mardi soir (5-2). La Mannschaft prend la deuxième place du groupe 3, à un point derrière la surprise hongroise.

lire aussi

Le film d'Allemagne - Italie

Sur le papier il n'y avait pas photo au coup d'envoi de cet Allemagne-Italie. Avec une longue liste de blessés, la Nazionale a fait confiance à la jeunesse tout le long de ces quatre premiers matches de Ligue des nations. Une recette fructueuse pour l'équipe de Roberto Mancini, leader avant la quatrième journée. Mais pour cette dernière rencontre de la saison, Hansi Flick voulait reprendre confiance grâce à un onze compétitif.

L'Italie dépassée par les évènements

Très vite, le Borussia-Park a compris que la Mannschaft allait avoir la maîtrise du match. Les Allemands ont confisqué le ballon et enchaîné les mouvements offensifs jusqu'à l'ouverture du score de Joshua Kimmich (10e). Esseulé dans la surface sur une passe en retrait de Raum, le métronome munichois a déjà mis en lumière les difficultés de la défense adverse.

Pour mettre fin à ces vagues allemandes, Roberto Mancini a fait entrer Luiz Felipe dès la 44e minute et est passé à 5 derrière. Cinq minutes plus tard, l'Allemagne a obtenu un penalty... Alors que la fin du temps additionnel approchait, Hofmann a été accroché par Bastoni et Gündogan a fait le break.

lire aussi

Toute l'actualité de la Ligue des nations

Malgré un double changement à la reprise, Mancini ne trouvait pas la solution face aux assauts des coéquipiers de Thomas Müller. Ce dernier a marqué le 3-0 sur un ballon mal dégagé (51e) avant que Werner ne s'offre un doublé express (68e, 69e).

Grande première pour Gnonto

Gnonto, jeune pépite de Zurich, a sauvé l'honneur en inscrivant son premier but en sélection (pour sa quatrième cape à 18 ans) à la 78e minute. En toute fin de rencontre, Bastoni a évité aux siens de subir la plus lourde défaite de leur histoire face à l'Allemagne (90e+4). Sa tête au premier poteau venait battre un Neuer des grands soirs, auteur d'une nouvelle performance de haut vol à 36 ans.

Cette défaite coûte cher à l'Italie, désormais troisième du groupe (4 points). L'Allemagne (6 points) grimpe juste derrière les Hongrois (7 points) avant de les défier le 23 septembre.

lire aussi

Calendrier, résultats et classement du groupe 3 de Ligue des nations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles