Lance Stroll sous enquête des commissaires au GP de Turquie

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Il était clair pendant et juste après les qualifications que la grille de départ du Grand Prix de Turquie risquait d'être très provisoire, la direction de course ayant annoncé que tous les incidents, notamment ceux de Q1, seraient revus après la séance.

Disputée dans des conditions d'adhérence très précaires en raison du tarmac posé il y a quelques jours et de la pluie, interrompue à deux reprises par des drapeaux rouges, cette session a été constellée de drapeaux jaunes pour des sorties globalement sans gravité entre lesquels les pilotes devaient se faufiler, tout en les respectant, pour espérer signer des temps.

Lire aussi :

Qualifs - Stroll se joue des conditions et de Verstappen ! La grille de départ du Grand Prix de Turquie Drapeaux jaunes : Magnussen furieux, enquête en cours à Istanbul

Parmi les premiers pilotes priés de se rendre devant les commissaires, l'on retrouve le poleman provisoire Lance Stroll. Le Canadien est convoqué pour une infraction présumée à l'Article 2.5.5.1 b) de l'Annexe H du Code Sportif International et à l'article 7.2 des Notes du directeur de course, tous deux relatifs aux drapeaux jaunes.

Cette infraction a eu lieu à 16h48 heure locale, soit en fin de séance, donc en Q3. Des images embarquées montrent notamment que le Canadien est passé au virage 7 alors que Sergio Pérez était en tête-à-queue à l'extérieur de la piste. S'il était reconnu coupable d'une infraction, il risquerait une pénalité qui serait vraisemblablement de trois positions de recul sur la grille.

Le pilote Racing Point n'est pas le seul convoqué puisque c'est aussi le cas, pour l'instant, de Lando Norris, au même motif, mais pour un incident survenu à 16h07 heure locale, soit vraisemblablement en Q1, au virage 8. Il pourrait s'agir d'une infraction liée à des drapeaux brandis suite à la sortie de piste de Nicholas Latifi. D'autres pilotes pourraient être inquiétés.