L'ancien médecin de l'équipe Sky reconnu coupable d'avoir commandé de la testostérone interdite en 2011

France tv sport
·1 min de lecture

L'ancien médecin du Team Sky risque gros. Vendredi 12 mars, un tribunal médical a statué que Richard Freeman avait ordonné du "Testogel", médicament utilisé chez l'homme adulte pour remplacer la testostérone, en sachant que "il devait être administré à un athlète pour améliorer ses performances sportives". Il avait auparavant reconnu 18 des 22 chefs d'accusation concernant la commande du produit mais a nié l'avoir acheté pour l'administrer à un coureur.

L'audition de celui qui officiait également pour l'équipe britannique de cyclisme (British Cycling) reprendra le 17 mars. Le tribunal examinera si "l'aptitude à exercer" de Freeman est altérée, rapporte BBC Sport.

Au cours du procès, qui a duré plus de deux ans, Freeman a déclaré avoir été victime d'intimidation en ordonnant le médicament par l'ancien directeur des performances de British Cycling et du Team Sky, Shane Sutton, pour traiter sa dysfonction érectile.

Sutton a nié ces allégations et a affirmé que Freeman mentait. Le tribunal a jugé que le motif des actions de Freeman était de "dissimuler sa conduite".

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi