L'ancien patron de la FIFA, Sepp Blatter, estime que l'Iran devrait être exclu de la Coupe du monde

Sepp Blatter estime que l'Iran aurait dû être exclu. (F. Faugère/L'Équipe)

Sepp Blatter estime que l'Iran aurait dû être exclu de la Coupe du monde en raison de la mort de Mahsa Amini. L'ancien président de la FIFA, aujourd'hui âgé de 86 ans, reproche même à Gianni Infantino, actuel patron du football mondial, son « manque de courage ».

L'ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, estime dans un entretien au tabloïd suisse Blick, vendredi, que l'Iran devrait être exclu de la Coupe du monde, alors que des manifestations dans le pays après la mort de Mahsa Amini dans les geôles de la police des moeurs fragilisent le pouvoir. « L'Iran doit être exclu de la Coupe du monde », dit-il.

Le Suisse âgé de 86 ans avait déjà fait des vagues cette semaine en déclarant que l'organisation de la Coupe du monde au Qatar était une « erreur ».

Blatter n'a jamais exclu l'Iran de compétitionRelaxé en juillet avec Michel Platini dans l'affaire du versement des 2 millions de francs suisses (le parquet suisse a fait appel en octobre), l'ancien dirigeant tacle le « manque de courage » de l'actuel patron du football mondial, Gianni Infantino. Il assure que s'il était encore président de la FIFA, lui aurait exclu l'Iran (dans le groupe B avec l'Angleterre, Galles et les USA).

Blick rappelle toutefois que Blatter lui-même n'a jamais interdit l'Iran de compétition lors de ses mandats (1998-2015). Si la situation en Iran était plus calme dans cette période, les droits des femmes n'étaient pas mieux respectés.

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde