L'ancienne star de NFL Rob Gronkowski se lance dans le catch

Michel, Lucas
Sport24
/ Panoramic
/ Panoramic

LE SCAN SPORT - Retraité des terrains depuis un an, l'ex-superstar de NFL Rob Gronkowski lance se lance dans une reconversion bien singulière. Le week-end prochain, il animera Wrestlemania, le grand show du catch aux Etats-Unis. 

Son départ à la retraite avait laissé entrevoir le début de la fin d’une ère du côté des New England Patriots. Il y a près d’un an jour pour jour (24 mars), Rob Gronkowski mettait fin à une carrière de neuf ans au plus haut niveau avec les «Pats». Un an plus tard, c’est au tour du légendaire Tom Brady de quitter le Massachusetts alors que son transfert vers Tampa Bay a été officialisé la semaine passée .

Du quaterback Brady, le receveur Gronkowski était la cible privilégiée. Au poste de «tight end», le «Gronk» est aussi reconnu par amateurs comme spécialistes comme l’un, si ce n’est le meilleur joueur de l’histoire à ce poste. Après trois victoires au Super Bowl et cinq participations au Pro Bowl (l’équivalent du All-Star Game), l’Américain tirait un trait sur le sport qui l’avait néanmoins bien usé physiquement alors qu’il avait souffert d’une vingtaine de commotions cérébrales. Toutefois, sa reconversion ne devrait pas le ménager pour autant.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

A l’affiche du prochain Wrestlemania

Personnage ultra-médiatique outre-Atlantique, Rob Gronkowski n’a pas chômé depuis sa retraite, sillonnant plateaux de télé et de tournages avant de faire une apparition remarquée vendredi dernier à l’occasion de SmackDown, la célèbre émission de la WWE. Et pour cause, le «Gronk» s’apprête à devenir une figure (...) Lire la suite sur sport24.com

Coronavirus : Dani Alves interpelle le président Bolsonaro sur la gestion de la crise

Malgré le report des Jeux, Tokyo 2020 restera Tokyo 2020

PSG : Un maillot unique en vente pour aider les hôpitaux de Paris

Coronavirus : la sélection suisse de football chante «Imagine» et fait un don aux corps infirmier

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi