Lando Norris est remis à 100% du COVID-19

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

C'est le 5 janvier dernier que a annoncé sur les réseaux sociaux être positif au COVID-19, le quatrième de six pilotes désormais à avoir été infectés. Le Britannique avait été contaminé lorsqu'il était à Dubaï – comme Charles Leclerc et Pierre Gasly après lui. Il était alors en vacances avant un camp d'entraînement qu'il a dû annuler, puis est rentré au Royaume-Uni.

Lire aussi :

McLaren lève le voile sur la MCL35M La nouvelle McLaren en piste dès mardi

Certains pilotes ont été particulièrement affectés par la maladie, comme un Lewis Hamilton ayant perdu quatre kilos, et Norris en a quelque peu souffert lui aussi, même s'il affirme être désormais dans une condition optimale.

"Heureusement pour moi, le COVID n'a pas été trop mauvais", déclare le pilote McLaren. "Il y a eu quelques jours où j'ai perdu le goût et l'odorat – c'est classique – et je me suis juste senti vraiment épuisé pendant deux semaines."

"Depuis, je me suis complètement remis, tout est de retour à la normale. Je ne dirais pas que cela m'a vraiment trop affecté, à part un peu sur l'entraînement. Je n'avais pas le droit de sortir du tout, je n'avais pas de fenêtre (sic) ou quoi que ce soit. J'ai simplement dû faire de l'exercice dans ma chambre, pas de cardio, pas de course à pied, pas de vélo."

"Depuis lors, j'ai un peu retrouvé la normale, chez moi au Royaume-Uni : sur mon vélo, sur mon tapis de course, bref, tout ce qui est normal, l'entraînement pour le cou, reprendre l'habitude des choses. Bref, je vais bien."

Norris, qui a fait son retour en piste au volant d'une F3 la semaine dernière et dévermine aujourd'hui la nouvelle McLaren MCL35M, est optimiste pour sa troisième campagne en Formule 1, après avoir enregistré une nette progression l'an passé par rapport à 2019.

"Je suis un peu plus confiant, juste ce qu'il faut. Je peux aborder cette saison, les essais hivernaux et la première course en sachant ce que je veux vraiment et comment je veux que mes ingénieurs rendent la voiture. Nous travaillons avec un petit peu plus d'harmonie, ce qui va apporter plus de performance de mon côté et en tant qu'équipe", conclut l'Anglais.

Propos recueillis par Luke Smith