L'Angleterre et l'Allemagne se séparent sur un nul au terme d'un match spectaculaire

L'Angleterre et l'Allemagne se séparent sur un nul au terme d'un match spectaculaire

L'Angleterre et l'Allemagne ont fait le show, ce lundi soir en Ligue des nations, dans un match sans enjeu. Mais les deux équipes n'ont pas réussi à se départager (3-3).

Wembley a commencé par vibrer au son d'un « God Save the King » émouvant, puis d'une minute de silence assourdissante, afin de rendre hommage à Elizabeth II, décédée le 8 septembre. L'équipe d'Angleterre, elle, n'a pas salué au mieux la disparition de la Reine, en terminant cette campagne de Ligue des nations sans un succès et donc avec une relégation en Ligue B.

lire aussi

Le film d'Angleterre-Allemagne

Au moins a-t-elle livré une rude bataille, incertaine jusqu'à son terme, face à l'Allemagne, qui n'avait plus rien à jouer, déjà écartée du Final Four. La Mannschaft a tout de même dominé la première période, mais sans beaucoup d'idées, ni vraiment de volonté, à l'image des frappes d'Ilkay Gündogan, à la suite d'une mauvaise relance de Nick Pope (11e), et de Joshua Kimmich (45e + 2), non cadrées.

Alors, les Trois Lions ont rugi par intermittence, sur quelques phases de transition rapides, comme sur ce superbe ballon d'Eric Dier pour Raheem Sterling, qui a échoué sur Marc-André ter Stegen (25e), avant d'être encore mis en échec par le gardien du FC Barcelone (44e). Ou bien sur cette belle volée excentrée d'Harry Kane (27e).

Southgate : « Nous devons soutenir nos meilleurs joueurs »

L'Angleterre a tout renversé en douze minutes avant d'être reprise

Seulement, la maîtrise allemande s'est vite concrétisée après la pause. Harry Maguire a perdu un ballon puis son duel devant le dribbleur Jamal Musiala, commettant une grossière faute dans la surface. Le penalty a été transformé sur la gauche de Pope par Gündogan (52e). Puis, après des tentatives non cadrées de Jude Bellingham (56e), Niklas Süle (60e) et Timo Werner (62e), Kai Havertz, seul à 18 mètres, a enroulé sa frappe pour le 2-0 (67e).

Mais les Anglais ont tout renversé en 12 minutes, sous l'impulsion de Bukayo Saka, l'entrant (66e). C'est d'abord Luke Shaw qui a réduit la marque, seul au second poteau (71e), puis Saka a servi Mason Mount dans la surface, qui a égalisé d'une frappe soudaine (75e). Enfin, Kane a transformé un penalty consécutif à l'intervention à retardement de Nico Schlotterbeck sur Bellingham (83e).

Ce match devenu fou ne devait finalement pas connaître de vainqueur, puisque le tir a priori anodin de Serge Gnabry était mal repoussé par Pope, remplaçant malheureux de Jordan Pickford, et Havertz signait un doublé (87e). Alors que l'Angleterre a retrouvé de l'efficacité, en marquant pour la première fois dans le jeu dans cette Ligue des nations, elle a inquiété défensivement. Finalement, la France ne sera pas la seule grande équipe à arriver au Qatar, dans moins de deux mois, avec peu de certitudes.

Flick : « Musiala a montré pourquoi il est un talent exceptionnel »

lire aussi

Le groupe 3 de la Ligue A