Laporte : "Nous sommes en mesure de signer prochainement des contrats fédéraux"

Invité exceptionnel du "Grand week-end sport" ce dimanche sur BFM Sport, Bernard Laporte a balayé l'actualité du rugby hexagonal. Le président de la FFR est revenu sur le parcours des Bleus lors du dernier Tournoi des VI Nations mais aussi sur sa volonté immuable de mettre en place les réformes nécessaires pour continuer à faire avancer le monde de l'ovalie. 

Bernard Laporte, le match des Bleus contre le Pays de Galles samedi s'est bien terminé (20-18)...

C'était palpitant, une fin de match excitante. Très émouvante, aussi. Tout le monde était satisfait. Ce n'était pas un très grand match mais les vingt dernières minutes ont quand même été historiques. On n'en voyait pas la fin, on se demandait quand est-ce que ça allait s'arrêter. C'était quand même particulier. Et ce qui est génial dans cette histoire, c'est que personne ne pouvait gagner le Tournoi. Mais on avait l'impression que c'était la finale de la Coupe du monde. Dans le stade, il y avait un engouement, une effervescence. C'était merveilleux. 

Le bilan du XV de France dans cette édition du Tournoi des VI Nations est de trois victoires et deux défaites. Est-ce un Tournoi réussi pour vous ? 

Ceux qui réussissent leur Tournoi sont ceux qui gagnent, il faut être sérieux quand même. Mais comme je l'ai dit aux joueurs, on sent qu'il y a quelque chose, une âme, des bons mecs, une envie, une fierté de porter ce maillot. Ce sont les fondamentaux. Après, il faut travailler pour regagner ce Tournoi. Après novembre, on sentait des prémices. On ne peut pas dire qu'il y ait une confirmation totale sur le terrain. Ce n'est pas réussi, mais c'est loin d'être catastrophique. C'est respectable. 

A lire aussi >> Les Bleus racontent les 20 dernières minutes complètement folles de France-Galles

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages