Ici, on l'appelle Judas

SO FOOT

C'était le 14 mai 2016. Gonzalo Higuaín marquait un superbe ciseau qui lui donnait le statut de meilleur buteur en une seule saison de Serie A. Ses 36 pions et la deuxième place de la Serie A, qui permettait au Napoli d'aller directement en Ligue des champions, étaient un prétexte parfait pour fêter avec les supporters en chantant "Un giorno all'improvviso"" au pied de la Curva. À ce moment-là, personne n'aurait imaginé que ces photos dans le stade avec le ballon de son triplé dans la main seraient les dernières de Gonzalo Higuaín sous le maillot du Napoli. Onze mois après cette nuit magique, Pipita s'apprête à refouler le stade où il a écrit les chapitres les plus beaux de sa biographie. Et il ne faut pas compter sur les 60 000 spectateurs du San Paolo pour se taire au moment de le recevoir. Car maintenant, à Naples, Higuaín est un "Juda", parce qu'il est parti "comme un voleur" selon la plupart des…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages