L'Argentine, le Chili, le Paraguay et l'Uruguay relancent leur candidature commune à la Coupe du monde 2030

Le stade Alberto J. Armando à Buenos Aires, plus connu sous le nom de la Bombonera. (G. Garello/Jam Media/Presse Sports)

À l'issue d'une réunion à Asuncion, le Paraguay, l'Argentine, du Chili et de l'Uruguay ont entériné jeudi leur volonté de relancer leur candidature commune pour l'organisation de la Coupe du monde 2030.

Le Paraguay, l'Argentine, le Chili et l'Uruguay ont entériné jeudi leur volonté de relancer leur candidature commune pour l'organisation de la Coupe du monde 2030. « Notre objectif est de relancer l'intention des quatre gouvernements d'accueillir le Mondial 2030, post-pandémie », a déclaré le vice-président du Paraguay Hugo Velazquez, qui a présidé à Asuncion une réunion des représentants des quatre pays.

Le dirigeant a annoncé qu'un groupe de travail serait formé à Montevideo (Uruguay dans moins d'un mois pour établir un calendrier des actions à mener en vue de promouvoir la candidature commune. « Nous voulons vous rappeler que la première Coupe du monde s'est déroulée en Amérique du Sud (en Uruguay en 1930) et que c'est le continent qui exporte les meilleurs joueurs du monde », a-t-il souligné.

lire aussi

« Ce sont toujours les Européens qui gagnent » : les propos de Kylian Mbappé font bondir les Sud-Américains

La FIFA doit se prononcer en 2024 sur le ou les pays qui accueilleront la Coupe du monde 2030 et succéderont au trio Canada/États-Unis/Mexique, choisi pour organiser l'édition 2026. Pour l'instant, seuls l'Espagne et le Portugal ont déjà présenté officiellement une candidature conjointe, il y a un an.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles