L'Argentine remporte la Copa America 28 ans après la dernière, Messi enfin sacré

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

par Arthur Cremers (iDalgo)

Après 2015 et 2016, Messi et l'Argentine disputaient leur troisième finale de Copa America sur les quatre dernières éditions. Opposée à son bourreau de 2019, le Brésil, l'Albiceleste a bien démarré en parvenant à contenir les très influents Lucas Paqueta et Neymar. À la 22ème minute, Angel Di Maria, magnifiquement servi par Rodrigo De Paul, a ouvert le score grâce à l'attentisme de Renan Lodi. Plus discrets ensuite, les "Azul Blanco" ont subi et auraient même pu être rejoints à la 53ème minute si Richarlison n'avait pas été signalé hors jeu, à raison. L'attaquant d'Everton a ensuite buté sur Emiliano Martinez, une nouvelle fois décisif cette nuit. Puis l'Argentine a fait preuve d'une grande solidarité pour contenir les assauts des Auriverde. Et Lionel Messi a bien failli doubler la mise mais il en a un peu trop fait au moment de conclure après un magnifique service de De Paul. Ce fut finalement sans conséquence pour le sextuple Ballon d'Or et sa nation qui soulèvent le trophée continental, 28 ans après leur dernière Copa America. Pour la Pulga, c'est tout simplement le premier tournoi majeur remporté avec sa sélection nationale. Il met ainsi fin à sa malédiction après les finales perdues face au Chili et celle de la Coupe du Monde 2014 face à l'Allemagne.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles