L'arrêt des compétitions en N2 et D2 féminine, une décision « inéluctable » qui provoque la colère de nombreux acteurs

Hortense Leblanc
·1 min de lecture

La décision se faisait attendre, mais le couperet est tombé ce vendredi 23 avril : le comité exécutif de la FFF a annoncé l’arrêt des compétitions en D2 féminine et en National 2, interrompus depuis fin octobre. Dans un communiqué, la FFF juge qu’ "il apparaît impossible de mettre en place une reprise satisfaisante et raisonnable de ces compétitions" au regard "d’un calendrier très restreint, avec un nombre important de journées à disputer, sans aucune possibilité de report, avec des délais incompressibles et nécessaires d’entraînements auparavant". Résultat, une saison blanche sans promotion ni relégation. Plusieurs acteurs de ces championnats sont amers.

Dans un communiqué, ce jeudi 22 avril, le comité des clubs de N2 réclamait une prise de décision de la FFF. "Ce n’était plus tolérable d’attendre encore. Pour moi, la décision était inéluctable, avec un calendrier qui aurait été intenable" estime Fabrice Rolland. Selon le directeur général de l’US Saint Malo, il y a eu de nombreux rendez-vous manqués, "avec le fait que le N2 et la D2 n’obtiennent pas de dérogation en octobre, puis le revirement, en mars, alors que que la reprise semblait actée". Mais parmi ses confrères, "beaucoup...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi