L'AS Monaco sombre chez l'Étoile Rouge de Belgrade et concède sa plus lourde défaite en Euroligue

Mike James a inscrit 26 points mais l'AS Monaco a sombré contre l'Étoile Rouge de Belgrade. (Euroleague)

Pour la deuxième fois en une semaine, l'AS Monaco a concédé une lourde défaite à Belgrade en Euroligue jeudi. Après le Partizan la semaine dernière (80-100), l'Étoile Rouge de Belgrade a donné la leçon au club du Rocher (68-92) qui voit ses poursuivants se rapprocher dans le haut du classement.

Monaco n'aura pas à revenir cette saison à Belgrade, sauf à croiser l'un des deux clubs de la capitale serbe en quarts de finale. Une bonne nouvelle pour la Roca Team, giflée pour la deuxième fois en sept jours dans les Balkans. Après sa déroute chez le Partizan (80-100), jeudi dernier, le vice-champion de France a tendu l'autre joue face à l'Étoile Rouge (68-92). La plus lourde défaite de sa jeune histoire en Euroligue.

lire aussi : Les résultats de l'Euroligue

Sasa Obradovic imaginait des retrouvailles moins douloureuses avec un club pour lequel il a joué puis qu'il a entraîné en Euroligue. Mais le technicien serbe, qui a embrassé le logo au centre du parquet avant le match, a assisté à l'une des pires performances de son équipe cette saison. Auteur de neuf points en quatre minutes, Mike James a retardé le naufrage de quelques instants en première mi-temps (9-9, 4e).

Une défense inquiétanteL'entrée de Nemanja Nedovic a lancé le cauchemar monégasque. Le meneur serbe a disséqué la défense du vice-champion de France, tantôt en shootant (3 sur 7 derrière l'arc), tantôt en servant Luka Mitrovic, intenable près du cercle et au rebond (15 points, 6 prises). Mais le moindre pick-and-roll suffisait à l'Étoile Rouge pour marquer et afficher une adresse insolente à deux points : 92 % de réussite à la pause (54-36, 20e).

Plus concentré en défense au retour des vestiaires, Monaco a, un temps, fait douter le Pionir. Yakuba Ouattara et John Brown privaient Nedovic et Luca Vildoza (9 points, 3 passes) de solutions pendant que Mike James continuait son « one-man show ». D'un panier primé plein de culot en début de possession, le meneur américain avait réduit à l'écart à onze unités (61-50, 28e).

Mais la Roca Team a manqué deux autres cartouches pour faire douter les Serbes - un dunk raté de Motiejunas et une « gamelle » sur un tir primé de Ouattara - et l'a aussitôt payé. Deux minutes plus tard, Stefan Lazarevic, ponctuait à trois points, un 11-0 pour clore le suspense (72-50, 30e).

lire aussi : Le classement de l'Euroligue

Quarante-huit heures après sa belle victoire sur l'Olympiakos (64-60), Monaco a rechuté et voit l'écart se resserrer avec le reste du top 8. Les joueurs de Sasa Obradovic tenteront de rebondir jeudi prochain, avec un périlleux déplacement sur le parquet de Fenerbahçe.