L'Asvel étrille Monaco et égalise en finale de Betclic Élite

L'Asvel a été sans pitié avec Monaco. (A.Martin/L'Equipe)

Bousculée dans le premier match mercredi, l'Asvel a excellé sur son parquet et s'est imposée vendredi soir lors du match 2 (91-54). Les Villeurbannais reviennent à 1-1 en finale de Betclic Élite.

L'Asvel n'a fait qu'une bouchée de Monaco (91-54) vendredi et revient à 1-1 en finale du Championnat de France. Agressifs et solides mercredi lors de la première confrontation (74-82), les Monégasques n'ont rien pu faire face au rouleau compresseur villeurbannais. Vexés, les locaux ont démarré le couteau entre les dents, infligeant à la Roca Team un cinglant 28-12 dans le premier quart temps, sans plus jamais lever le pied du match, comptant jusqu'à 40 points d'avance.

-37

En s'inclinant de 37 points vendredi soir à l'Astroballe, l'AS Monaco a concédé la plus lourde défaite de l'histoire en finale du Championnat de France, toutes formules confondues (séries ou match sec).

Une réaction d'orgueil obligatoire

Avant de se déplacer à Gaston Médecin pour deux matchs, cette confrontation était qualifiée de « must win » par TJ Parker, l'entraîneur de l'Asvel. D'autant plus qu'après la déconvenue de mercredi, le doute aurait pu s'installer dans la tête des champions de France en titre, après la sortie sur blessure de Chris Jones, incertain jusqu'à la dernière minute vendredi. « On va le tenter. Ça va être lui et sa douleur », priait l'entraîneur villeurbannais en avant match.

L'Américain était finalement bien présent sur le parquet de l'Astroballe mais a laissé les clés du camion à un autre meneur, Élie Okobo. Auteur d'une très belle prestation (10 points, 6 rebonds, 4 passes), le Français est venu assommer les Monégasques d'un contre conclu par un panier à 3 points, à quelques secondes de la mi-temps pour donner un avantage de 37 points à son équipe. 50-23 à la pause.

C'est au tour des Monégasques de réagir avant la troisième confrontation de la série, qui se déroulera chez eux lundi soir. À 1-1, tout est encore possible. Le 21e titre de champion de France de l'Asvel, ou le premier de la Roca Team.

lire aussi

Toute l'actualité du basket

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles