L'Asvel, battue par Valence, concède sa cinquième défaite de rang en Euroligue

Comme mercredi face à Barcelone, l'Asvel a vu la victoire lui filer entre les doigts dans les dernières minutes. (A. Martin/L'Équipe)

Laminée en première mi-temps, l'Asvel est revenue au contact de Valence après la pause vendredi soir à l'Astroballe, sans pouvoir éviter une cinquième défaite consécutive en Euroligue (79-83). Le retour de Nando De Colo (10 points), absent mercredi, n'a pas suffi.

Un jour sans fin. Vaillante mais battue au finish par le FC Barcelone mercredi (75-82), l'Asvel a concédé une nouvelle défaite frustrante vendredi soir contre Valence (79-83). Son cinquième revers consécutif en Euroligue. Deux paniers de suite derrière l'arc, de Jonah Radebaugh puis James Webb, ont mis les têtes rhodaniennes sous l'eau dans le « money-time » (72-77, 37e) et fait basculer une partie que le champion de France pouvait remporter, contre toute attente.

Car à l'Astroballe, les joueurs de T.J. Parker ont mis une mi-temps à retrouver leur basket. Comme Monaco jeudi soir chez l'Étoile Rouge de Belgrade (68-92), leurs deux premiers quart-temps ont viré au cauchemar. Décimé par les absences - dont celle de Chris Jones, champion de France avec l'Asvel en juin - Valence a confié les clés de son jeu à Klemen Prepelic (11 points, 7 passes) et Xabi Lopez-Arostegui (13 points, 5 rebonds, 6 passes), qui ont nourri en tirs ouverts leurs coéquipiers. Champion d'Europe en septembre avec l'Espagne, Lopez-Arostegui a donné jusqu'à 20 points d'avance aux Valencians (25-45, 18e).

Obasohan lance la révolteLa révolte est venue du banc et de Retin Obasohan (7 points, 2 passes). Entré en jeu pour la première fois au retour des vestiaires, l'arrière belge a infligé deux contres spectaculaires, à Lopez-Arostegui puis Kyle Alexander. Plus agressive, l'Asvel a retrouvé de la réussite au tir extérieur, à l'image de Jonah Matthews, et en six minutes, le débours de la première mi-temps était déjà effacé (54-54, 26e). De retour après avoir manqué le match face au Barça, Nando De Colo a converti un lancer franc sur faute technique adverse pour faire passer l'Asvel en tête (57-56, 27e).

Puis, dans un « money-time » mal embarqué, le champion d'Europe 2013 (14 points, 5 passes) a inscrit le panier de l'espoir, derrière l'arc à 26 secondes du buzzer (78-79, 39e). Mais il a ensuite laissé filer un lancer franc crucial et Prepelic s'est chargé de clore le suspense dans le même exercice. Après 19 journées, l'Asvel partage la dernière place de l'Euroligue, avec l'ALBA Berlin (6 victoires - 13 défaites). Les Villeurbannais défieront Milan vendredi prochain en Lombardie, après un retour aux tâches domestiques avec un déplacement au Mans lundi en Championnat.

lire aussi : Les résultats de l'Euroligue

lire aussi : Le classement de l'Euroligue