L'Asvel cède contre le Bayern Munich et concède sa troisième défaite de rang en Euroligue

Andreas Obst (en rouge) a provoqué une faute offensive de Jonah Matthews qui a plombé l'Asvel dans la dernière minute. (A. Martin/L'Équipe)

Menée de 17 points dans le deuxième quart-temps, l'Asvel a refait son retard sur le Bayern Munich avant de céder mercredi soir à l'Astroballe (74-75) à l'issue d'un money-time mal géré. Battu pour la troisième fois de suite en Euroligue, Villeurbanne s'éloigne encore du top 8.

Les regrets s'accumulent pour l'Asvel en Euroligue. Giflée à domicile par Kaunas puis renversée par Belgrade, Villeurbanne a encore laissé filer un match à sa portée, mercredi soir à l'Astroballe contre le Bayern Munich (74-75). Sa troisième défaite consécutive sur la scène européenne, qui la repousse un peu plus loin du top 8 (15e, 3 victoires - 6 défaites). Menés d'un point avec 34 secondes à jouer, les joueurs de T.J. Parker ont contraint Nick Weiler-Babb à prendre un tir compliqué mais Nils Giffey a pris le rebond, à 10 secondes du buzzer et l'Asvel n'a pas fait faute, laissant le Bayern égrener le temps restant.

lire aussi : Les résultats de la 9e journée

17 points de retard effacésUn scénario d'autant plus rageant que le champion de France en titre était revenu dans une rencontre très mal embarquée face à la furia allemande derrière l'arc, symbolisée par la réussite d'Andreas Obst (12 points). Le quatrième tir primé de l'arrière a repoussé l'Asvel à 17 points en fin de deuxième quart-temps (23-40, 17e). En manque total de réussite à deux points - 3 sur 18 à la pause ! - les Rhodaniens ont maintenu la tête hors de l'eau grâce à l'adresse extérieure de Jonah Matthews (13 points) et Nando De Colo (15 points, 3 passes).

Un quart-temps a suffi pour effacer le reste du retard accumulé. Après deux flèches primées de Matthews, le capitaine Charles Kahudi (9 points) a ponctué le « run » de l'Asvel avec deux jolies finitions main gauche pour redonner l'avantage aux siens (53-52, 29e). Dans un dernier quart haché, Villeurbanne a d'abord pris cinq points d'avance à trois minutes du buzzer (71-66, 37e) avant de repasser en tête sur un tir primé spectaculaire de Retin Obasohan (74-73, 39e).

lire aussi : Le classement de l'Euroligue

Mené d'un point après deux lancers francs d'Augustine Rubit (10 points, 6 rebonds), le champion de France en titre a cru reprendre l'avantage sur un panier acrobatique de Jonah Matthews mais une faute offensive a été sifflée contre l'arrière américain. Revenu à un bilan équilibré - 3 victoires et 3 défaites - après son come-back à Bologne, l'Asvel a perdu ses trois dernières rencontres, toutes face à des adversaires que les Villeurbannais doivent dominer s'ils espèrent intégrer le top 8, synonyme de play-offs. Ils tenteront de briser cette série noire dès vendredi (20 heures) en Grèce, chez le Panathinaïkos, un autre mal classé.