L'Asvel coule face à Berlin (91-79) en Euroligue

Nando de Colo a inscrit 10 points et délivré 3 passes face à Berlin ce vendredi soir. (A. Martin/L'Équipe)

L'Asvel a sombré en deuxième mi-temps et concédé une dixième défaite (91-79) jeudi lors de la 16e journée d'Euroligue face au dernier du classement, Berlin, qui restait sur douze revers d'affilée.

Cette défaite, la dernière de l'année, risque de donner des migraines à l'Asvel tout le week-end du jour de l'An. Les champions de France ont sombré jeudi à l'Astroballe lors de la 16e journée d'Euroligue (79-91) et sont même sortis sous les sifflets de leur public après une deuxième mi-temps catastrophique, perdue 44-30, face à la lanterne rouge du classement, Berlin qui n'avait plus gagné un match depuis le 19 octobre et restait sur douze revers de suite.

lire aussi : L'Asvel ultra-méfiante avant d'affronter l'Alba Berlin en Euroligue

Les joueurs de TJ Parker terminent très mal l'année et restent encalminés avec cette dixième défaite dans les dernières places de l'épreuve avant la dernière journée des matches aller vendredi 6 janvier à Istanbul face au double champion d'Europe, Anadolu Efes.

Jusqu'à 12 points d'avance pour l'AsvelIls avaient pourtant bien commencé le match, trop bien à l'évidence. En s'appuyant sur une bonne circulation de balle et une adresse impeccable à longue distance sur des décalages (8 sur 12 après 16 minutes), l'Asvel avait déjoué la défense de zone de Berlin, avec des passages en « boîte » (individuelle stricte) lorsque Nando De Colo était sur le terrain, qui avait perturbé Monaco il y a deux semaines en principauté (victoire monégasque 97-78) alors que Youssoupha Fall (2,21m) contenait Christ Koumadjé (2,23m), la tour de l'Euroligue.

Avec une traction arrière tranchante avec Parker Jackson-Cartwright et Retin Obasohan, les champions de France avaient donc décroché les champions d'Allemagne après un quart-temps (27-15).

Mais Berlin, accrocheur, ne paniquait pas et se relançait dans le deuxième quart en retrouvant de l'adresse extérieure. Celle de Charles Kahudi (12 points à la pause, 14 au total) en limitait l'effet un temps (46-34) mais l'Asvel, en panne sur la zone, subissait l'attaque allemande en fin de mi-temps et concédait un 13-3 qui ramenait les partenaires de Maodo Lô à deux unités des Français à la pause (49-47) après avoir inscrit 32 points dans le deuxième quart.

lire aussi : Calendrier et résultats de l'Euroligue

15-0 pour Berlin à cheval sur les troisième et quatrième quart-tempsEn difficulté sous son panier et embarquée dans un match d'attaque, l'Asvel débutait mal le troisième quart (55-58). Et restait à la traîne sans retrouver l'allant du premier quart, avant de prendre totalement l'eau dans les trois dernières minutes sur des attaques stériles et un repli insuffisant pour contenir le jeu rapide allemand. Berlin passait un 12-2 et virait avec huit points d'avance avant le dernier quart-temps (73-65).

L'Asvel ne réagissait pas et prenait l'eau concédant un 15-0 à cheval sur les deux quart-temps, prenant jusqu'à quinze unités d'avance (80-65, 32e). En perdition face à la zone installée par le coach Israel Gonzalez et coupables d'erreurs d'inattention en défense, Nando De Colo (10 points) et ses coéquipiers finissaient le match sur un terrible 3 sur 19 à trois points après le 8 sur 12 des quinze premières minutes et étaient incapables de trouver des alternatives. Berlin pouvait exulter après deux mois et demi d'attente. « On n'a pas mis les tirs mais le problème est d'abord défensif », réagissait TJ Parker au micro du diffuseur Skweek.

lire aussi : Toute l'actualité de l'Euroligue