L'Atlético de Madrid condamne les insultes racistes envers Vinicius Jr deux jours plus tard

Vinicius Jr taclé par Geoffrey Kondogbia lors du derby de Madrid dimanche. (S. Vera/Reuters)

Deux jours après les chants racistes scandés à l'encontre de Vinicius Jr par les supporters de l'Atlético avant et pendant le derby madrilène, les Colchoneros ont publié ce mardi un communiqué condamnant ces actes.

Deux jours après les chants racistes scandés à l'encontre de Vinicius Jr par les supporters de l'Atlético avant et pendant le derby madrilène (victoire du Real, 2-1), les Colchoneros ont finalement publié un communiqué mardi en fin d'après-midi. L'Atlético de Madrid y « condamne catégoriquement les chants inadmissibles qu'une minorité de supporters ont tenus à l'extérieur du stade avant la tenue du derby ».

« Nous avons une tolérance zéro pour le racisme, notre engagement dans la lutte contre ce fléau social est total et nous ne nous arrêterons pas tant que nous n'aurons pas réussi à l'éliminer, assure la direction du club. À cette fin, nous avons contacté les autorités pour leur offrir notre collaboration maximale dans l'enquête sur les événements survenus à l'extérieur du stade et exiger l'identification des personnes qui ont participé afin de pouvoir procéder à l'expulsion immédiate de ceux qui sont membres du club. »

lire aussi

Le racisme, la plaie de la Liga

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez avait regretté l'absence de réaction de la part de son club favori. « Je m'attendais à un message fort des clubs contre ce genre de comportement, avait-il déclaré au site Politico alors qu'il se trouvait à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York. Je pense qu'il est important que les clubs de football prennent ce genre de comportement au sérieux et réagissent. »

L'Atlético souligne « une campagne artificielle » avant le derby

Dans son communiqué, l'Atlético a également souhaité revenir sur les origines de ce déferlement de haine. « Nous pensons que ce qui s'est passé dans les jours qui ont précédé le derby est inadmissible. Les fans sont invités à faire preuve de bon sens et de rationalité, et pourtant, les professionnels de différents domaines ont généré une campagne artificielle au cours de la semaine, allumant la mèche de la polémique sans mesurer l'impact de leurs actions. »

Jeudi dernier, lors de l'émission « El Chiringuito », l'agent de joueurs Pedro Bravo avait déclaré que Vinicius devrait arrêter de « faire le singe » lors de ses célébrations de buts. Ces propos, qui n'avaient, selon lui, pas de connotation raciste - le terme étant couramment utilisé en Espagne pour signifier « faire l'idiot » - avaient suscité l'indignation notamment au Brésil. Pelé et Neymar avaient apporté leur soutien à leur compatriote sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BailaViniJr (#DanseVini).