L'Atlético s'impose au bout du suspense face à l'Espanyol

·3 min de lecture

Peu inspirés, les Colchoneros s'en sont remis à Yannick Carrasco (2-1), auteur d'un doublé dont un penalty en toute fin de match, pour s'imposer contre l'Espanyol Barcelone. À noter la sortie sur blessure de Thomas Lemar à la mi-temps et l'expulsion de Geoffrey Kondogbia.

Le match : 2-1

/

Comme à l'aller, la victoire fut longue à se dessiner pour Griezmann et ses coéquipiers contre l'Espanyol (2-1). Dans une fin de match électrique, où le VAR a accordé un penalty à l'Atlético pour une main involontaire de Raul De Tomas, les Colchoneros se sont imposés in extremis grâce au doublé de son entrant Yannick Carrasco. Pourtant, les hommes de Diego Simeone n'ont pas montré grand-chose face à l'Espanyol.

lire aussi

/

Le film d'Atlético-Espanyol

Après un premier acte bien terne et pauvre en occasion, l'Atlético a livré un début de match sans véritable allant offensif, comme trop souvent depuis quelques matchs. Ils ont même failli se faire punir dès le début de match, mais Jan Oblak a sorti une parade de grande classe pour repousser la tête puissante de Cabrera (6e) au-dessus de sa transversale. La seule opportunité est venue de Joao Félix (34e), après un rush côté gauche mais sa frappe dans un angle fermé a fini dans le petit filet de Diego Lopez.

Pour remédier à sa faiblesse offensive, Diego Simeone a décidé de faire trois changements à la mi-temps en faisant rentrer Griezmann, Cunha et Carrasco (ce dernier remplaçant Lemar, blessé). Et l'effet fut immédiat. Carrasco, bien lancé par Matheus Cunha, enchaînait les dribbles avant d'envoyer une frappe du gauche (52e) qui finissait sa course dans le coin gauche du but de Lopez. Dominateurs mais pas tueurs, les Colchoneros ont dû une nouvelle fois s'en remettre à Oblak qui a dû sortir une claquette magistrale (68e) sur une volée à ras de terre de Raul De Tomas.

Mais le portier slovène, pourtant en verve jusque-là, s'est troué deux minutes plus tard en laissant échapper le ballon dans son but sur un coup franc frappé par le même de Tomas (74e) dans l'arc de cercle. Après l'expulsion de Kondogbia (voir ci-dessous), les Colchoneros s'en sont remis au VAR pour l'emporter sur le fil. Carrasco ne s'est pas fait prier pour prendre à contre-pied Lopez (90e+10) et libérer le Wanda Metropolitano.

lire aussi

/

Le classement de la Liga

Le fait : Kondogbia voit rouge

/

Geoffrey Kondogbia, déjà averti pour une vilaine semelle en première mi-temps, n'a pas su retirer son bras sur une frappe de Darder détournée par Felipe. Une main involontaire synonyme d'expulsion (71e) pour l'ancien joueur de Monaco, qui a été contraint de laisser ses coéquipiers à dix pendant pour le dernier quart d'heure. Un carton rouge sévère pour le milieu de terrain, d'autant plus que sa faute de main a entraîné l'égalisation des Catalans, finalement sans conséquence pour son équipe.

10

/

L'Atlético de Madrid a gagné 10 points après avoir marqué à la 90e minute ou plus tard en Liga cette saison, plus que toute autre équipe de la compétition.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles