Rallye de Grande Bretagne - Latvala gère mais se méfie de Loeb

Solide leader à l'issue de l'étape 2, Jari-Matti Latvala (Ford) fait attention à Sébastien Loeb (Citroën), troisième à 30"9.

"On ne sait jamais avec lui, il peut toujours revenir." Jari-Matti Latvala (Ford WRT) connait suffisamment Sébastien Loeb (Citroën WRT) pour se méfier de l'Alsacien jusqu'à l'arrivée, dimanche après-midi à Cardiff. Le Finlandais n'a pourtant pas de raison de se faire du mouron. Leader après l'étape 1, il a parfaitement géré cette deuxième journée galloise. Et a même fait mieux que ça en doublant son capital sur ses poursuivants, porté désormais à 24"5 sur Solberg et 30"9 sur Loeb. De quoi voir venir avant la dernière journée, riche tout de même de 83 km de spéciale. "C'est un bon feeling d'être devant, a jubilé Latvala. On va essayer de garder cette place dimanche, on veut gagner. Nous devons continuer à attaquer. On ne sait jamais. Après un bon expresso, Loeb pourrait bien attaquer (rires)."

Samedi, les Ford ont une nouvelle fois dominé les débats dans leur immense largeur. C'est simple, à part l'ES8 revenue à Loeb, les pilotes officiels et satellites ont tout raflé. Trois scratches pour Latvala, deux pour Solberg et un autre pour Ostberg. Soit six sur sept. Avec les six autres glanés vendredi, Ford s'est montré presque intouchable depuis le début du rallye. Les explications sont autant à chercher dans les bonnes performances des Fiesta WRC que dans les défaillances de la DS3 WRC, qui "malgré la nouvelle suspension glisse beaucoup lorsque c'est humide et boueux", dixit Sébastien Loeb.

Ogier : "Il me manque des chevaux..."

Des déclarations qui n'expliquent pas tout. Car si les conditions étaient effectivement difficiles dans la première boucle, elles étaient bien meilleures dans l'après-midi. Là, les performances de la Fiesta WRC ont fait la différence. "Nous avons fait un bon choix de pneus avec des durs à l'avant et des tendres à l'arrière", a expliqué Latvala pour illustrer sa performance dans l'ES12.

Une spéciale qui a une nouvelle fois vu les pilotes Ott Tänak (Ford M-Sport) et Evgeny Novikov (Ford M-Sport) s'écharper pour la 6e place. Régulièrement dans le top 5, les deux hommes ont systématiquement - à l'exception de l'ES9 - devancé Mikko Hirvonen (Citroën WRT), complètement largué et en passe d'être repris par l'Estonien qu'il ne devance plus que de 12"0. Mads Ostberg (Ford Adapta) a lui connu une journée à deux vitesses. Très présent le matin, il n'a pas réussi à tenir le même rythme l'après-midi. Mais il devrait aisément tenir son 4e rang jusqu'au bout et peut même espérer mieux. Sébastien Ogier (Skoda Fabia S2000) a lui poursuivi son chemin de croix en attendant des jours meilleurs. Douzième du classement général, il domine largement sa catégorie et devance même Nasser Al-Attiyah au volant d'une DS3 WRC. "Bien sûr il me manque quelques chevaux pour aller titiller les autres mais ça va venir bientôt...", a-t-il conclu.

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant