Laurent Batlles (Saint-Etienne) : « Je ne vends pas du rêve »

Laurent Batlles (46 ans), le nouvel entraîneur de l'AS Saint-Etienne où il s'est engagé jusqu'en 2024, a martelé en conférence de presse ce mercredi qu'il s'inscrivait bien dans un projet sur deux ans, conscient que le Championnat de Ligue 2 était compliqué...

« Que représente pour vous le fait de revenir à Saint-Etienne juste après la relégation traumatisante du club en Ligue 2 ?
Je suis très heureux d'être ici. Depuis mon départ de Troyes (en décembre 2021), où j'ai vécu certaines choses (dont la montée en L1) et où j'ai grandi en tant qu'entraîneur, j'étais dans l'attente d'un projet en Ligue 1 car je me voyais entraîner une équipe de l'élite dans la durée. Venir en Ligue 2, je ne le voyais qu'à Saint-Etienne. Ce projet est vraiment intéressant à relever, mais je ne vends pas du rêve. C'est un projet sur deux ans, avec une construction d'équipe, avec à la fois beaucoup d'ambitions, mais aussi de l'humilité, car c'est un championnat très compliqué.

lire aussi

Laurent Batlles est le nouvel entraîneur des Verts

D'autant plus que vous partirez avec un handicap de trois points de pénalité et que vous jouerez les quatre premiers matches à domicile à huis clos (en raison des sanctions prononcées par la Ligue suite aux incidents du barrage retour contre Auxerre, 1-1, 4-5 aux t.a.b.)...
C'est sûr que ce n'est pas courant de commencer avec des points en moins. Je vais appeler Bernard Blaquart, qui a connu ça avec Nîmes (qui s'était maintenu en L2 en 2015-2016 malgré huit points de pénalité). Mais il faut positiver. Cela doit nous permettre d'avoir un surcroît de motivation et de cohésion dans le groupe.

« On a fait un vestiaire avec seulement des jeunes, mais il y a des casiers vides dans le vestiaire des pros : à eux d'aller les chercher ! »

Un groupe qui risque d'évoluer d'ici la fin du mercato. Quelle est votre volonté dans le façonnage de cet effectif ?
Je suis en train de rencontrer tous les joueurs un par un. Certains veulent rester, d'autres non, mais en attendant, chacun doit être dans une optique de travail. Ensuite, avec un centre de formation aussi performant, ce serait dommage de ne pas s'en servir largement. L'idée, c'est d'avoir une ossature de quinze joueurs expérimentés, avec notamment des éléments qui ont connu le haut de tableau de L2 et ont le super état d'esprit, comme les trois joueurs déjà recrutés (les défenseurs Anthony Briançon et Jimmy Giraudon, plus le milieu Dylan Chambost, tous libres), plus cinq ou six jeunes joueurs qui performeront dans la préparation. On a fait un vestiaire avec seulement des jeunes, mais il y a des casiers vides dans le vestiaire des pros : à eux d'aller les chercher !

Quel sera votre projet de jeu ?
On essaie de construire une équipe qui met énormément d'intensité pour récupérer vite le ballon et avoir la capacité technique de le garder plus que l'adversaire. On veut être le plus loin possible de notre but et le plus près de celui de l'adversaire. Ce qui sera déterminant sera l'animation qu'on va y mettre (a priori sur la base d'une défense à trois)... »

lire aussi

David Blitzer bientôt fixé sur son offre de rachat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles