Laurent Blanc avant le 16e de finale de Coupe de France face à Chambéry : « Il y a des joueurs pas heureux à Lyon »

Laurent Blanc. (A. Mounic/L'Équipe)

Laurent Blanc, l'entraîneur de l'OL, a avoué que certains joueurs, qui ne se sentaient plus à l'aise dans le club, voulaient partir dès cet hiver.

Laurent Blanc a confirmé lors de la conférence de presse en vue du 16e de finale de Coupe de France contre Chambéry (N2), ce samedi au Groupama Stadium (15h30), que certains joueurs voulaient quitter l'OL cet hiver comme nous l'annoncions, jeudi, dans le journal.

lire aussi : Lorient pousse pour Romain Faivre (OL)

Et notamment Romain Faivre. « Il veut partir, c'est difficile de retenir quelqu'un. On peut, peut-être, changer les choses, ça demande de l'énergie, mais il faut l'envie des deux parties pour y arriver. Et si elle n'est pas là... J'ai discuté avec Romain pour l'aider, il n'est pas heureux à Lyon, il faut trouver une solution mais c'est dur. Il y a un contrat, un club a misé beaucoup sur lui (15 millions, 18 bonus compris). Ce n'est pas si simple que ça. J'aime ce joueur, j'ai essayé, mais vous ne pouvez pas vous concentrer que sur un joueur. »

D'autant que Faivre n'est pas le seul. Karl Toko Ekambi, sifflé par les supporters face à Strasbourg (1-2), se trouve dans la même logique. « Les difficultés de Toko, sifflé ? Oui, quand des joueurs ne sont pas heureux dans un club, ils ne peuvent pas donner la pleine mesure de leur talent, vous réfléchissez à trouver une solution. Faut être attentif à tout. »

Beaucoup de joueurs ne semblent pas heureux à Lyon ? « Oui je suis d'accord, il y a des joueurs pas heureux à Lyon mais comme dans tous les clubs, répond Blanc. On fait pourtant un métier extraordinaire et Lyon est un grand club. Mais le club est en droit de dire : ''Vous avez un contrat, on ne peut pas accéder à toutes les demandes.'' »

L'ancien sélectionneur des Bleus (2010-2012) poursuit : « Pour autant, on les prend en considération. On réfléchit sur beaucoup, beaucoup de cas. J'en ai connu des joueurs pas heureux dans des clubs ou des joueurs en fin de contrat, mais s'il y en a trop, ça peut être un problème. Je suis à l'aise avec ça, car j'ai été deux fois en fin de contrat, je peux donc tout comprendre mais j'ai essayé d'être performant pour avoir la meilleure solution possible à la fin de ces saisons. Il faut cet état d'esprit. Mais je n'ai aucun problème avec les joueurs, ce que je veux, c'est rendre plus fort mon groupe. Les intérêts ne sont que collectifs, il ne faut pas que les intérêts individuels prennent le pas sur ces intérêts collectifs. Il y a des joueurs qui peuvent être prêtés, transférés, mais pas beaucoup. C'est le truc classique d'un mercato hivernal. On y réfléchit. »

lire aussi : Toute l'actualité de l'Olympique Lyonnais

Banc devrait retrouver un groupe quasiment au complet pour la rencontre face à Chambéry, avec notamment le retour d'Houssem Aouar.