Laurent Blanc (Lyon) : « On veut améliorer ce groupe, oui »

Laurent Blanc (Lyon) : « On veut améliorer ce groupe, oui »

L'entraîneur de l'OL assure qu'il attend des renforts dès le mois de janvier, et si possible très rapidement.

« Quel est l'état de votre groupe ?
On va peut-être récupérer Houssem (Aouar), mais sinon l'infirmerie est bien garnie. C'est le même souci pour tous les entraîneurs. Il va falloir aborder ce match contre Clermont (dimanche, 17 heures) avec le groupe qui est allé gagner à Brest (4-2, mercredi), même si on peut avoir des bonnes surprises.

Sur quoi pouvez-vous capitaliser après la victoire de mercredi ?
Surtout dans le domaine offensif, on a été bons voire très bons. Vouloir créer du jeu, ça passe par le mouvement, la prise de risques, l'engagement, une condition physique importante... En termes d'utilisation du ballon, c'est beaucoup mieux. Ça se traduit enfin en match, car à l'entraînement ça faisant longtemps que c'était mieux. En revanche, il faut encore persévérer dans le domaine défensif...

lire aussi : Le programme de la 17e journée de L1

Vous n'êtes pas satisfait ?
On laisse trop de choses à l'adversaire. OK, on marque, on a des occasions, mais il faut qu'on soit beaucoup plus solides défensivement car il n'est pas interdit de gagner des matches 1-0. C'est un point à améliorer d'urgence, car on en aura besoin durant la seconde partie de saison.

Comment améliorer cela ?
D'abord en récupérant des garçons rapidement afin d'avoir le choix et de la concurrence. On a besoin d'un élan positif et d'amélioration, pour l'instant ce n'est pas trop le cas donc on essaye de "bricoler", même si je n'aime pas bien ce mot, afin d'être efficaces défensivement. On joue avec des joueurs très jeunes.

Il y a aussi le mercato...
Je lis beaucoup de choses... Je n'exige rien du tout. On souhaite des choses et ce sont des souhaits partagés (sourires). On veut améliorer ce groupe pendant le mercato, oui. Avec Bruno (Cheyrou), on est unanimes sur les choix, sur les zones à renforcer et sur les postes. Ça ne sera pas facile mais il faut le faire. Et on espère tous le faire vite. Je vous affirme qu'on a des idées.

Pour quels profils ?
Vous voulez des noms (rires) ? On veut de l'expérience, du caractère et de l'agressivité. Voilà trois ingrédients que j'aimerais apporter à mon groupe.

Vous répétez souvent que vous avez une équipe jeune. Comment vous y prenez-vous pour remettre Rayan Cherki sur les rails ?
Je lui parle beaucoup. C'est peut-être le joueur avec qui j'ai le plus parlé, même s'il a 19 ans. On échange beaucoup. C'est un garçon qui adore le football, qui regarde énormément de matches, de joueurs... Il connaît tout. Mais il faut lui expliquer certaines choses, il faut le confronter, et faire en sorte qu'il mette son talent au service de l'équipe. Je pense qu'il engrange de la confiance, mais c'est un travail sur le moyen terme. »

lire aussi : Le classement de la L1