Laurent Blanc : « Malo Gusto, Houssem Aouar et Henrique ne seront pas là »

Laurent Blanc : « Malo Gusto, Houssem Aouar et Henrique ne seront pas là »

Lors de la conférence de presse avant le 32e de finale de Coupe de France entre l'OL et le FC Metz, Laurent Blanc a fait le point sur les blessures au sein de son groupe. L'entraîneur français s'est aussi exprimé sur l'arrivée de Dejan Lovren et le retour du champion du monde Nicolas Tagliafico.

Avant de recevoir le FC Metz samedi pour les 32es de finale de Coupe de France, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Laurent Blanc s'est présenté en conférence de presse ce mercredi. Le coach français devra composer avec une liste de blessés toujours aussi importante : « Nous avons beaucoup de blessés. Corentin Tolisso est en phase de reprise. Alexandre Lacazette est rentré dans le groupe aujourd'hui. Malo Gusto, Houssem Aouar et Henrique ne seront pas là ».

Laurent Blanc s'est en revanche réjoui du retour du champion du monde Nicolas Tagliafico avant la réception du FC Metz : « On a récupéré Nicolas Tagliafico mardi. Cela fait plaisir d'avoir un nouveau champion du monde dans l'effectif ».

L'entraîneur de 57 ans s'est aussi félicité de l'arrivée du défenseur croate Dejan Lovren au mercato hivernal : « Dejan Lovren peut apporter de l'expérience car il en a beaucoup. C'est une bonne recrue. C'est ce qu'on recherchait. ».

Après la défaite face à Clermont dimanche (1-0), l'ancien sélectionneur des Bleus veut que son équipe réagisse et prend la Coupe de France au sérieux : « La Coupe de France est une belle compétition à jouer, à gagner. Le groupe est jeune. Je m'efforce de leur dire que c'est une compétition à part. On n'a pas le droit de faire la fine bouche. On se concentre sur le Championnat et la Coupe ».

Une certitude, Anthony Lopes sera dans les cages samedi à 15 h 30 face à Metz « Il n'y aura pas de rotation chez les gardiens pour la Coupe de France » a assuré Laurent Blanc.

lire aussi : Toute l'actualité de l'OL

Blanc agacé par la polémique sur Lovren, après des chants et un salut néo-nazis