Laurent Nicollin, président de Foot Unis : "Face aux supporters violents, l'Etat doit nous aider"

·1 min de lecture

La tribune : "Depuis le début de la saison, chaque journée de championnat de France apporte son lot d'incidents graves qui mettent en scène et en cause des supporters dans l'enceinte et à l'extérieur des stades et, fait rare, sur le terrain de jeu! Cette situation est inacceptable, et le football ne peut la tolérer plus longtemps. Elle prive l'immense majorité des supporters de leur plaisir et de leur passion. Elle est tristement à l'image de la société actuelle, dans laquelle un certain climat de violence et d'agressivité s'est instauré. Face à ce phénomène inquiétant, il est indispensable d'apporter des réponses fortes pour ramener le calme et la sérénité dans les tribunes.

"

Je ne peux me satisfaire que la seule solution apportée soit le passage d'un huis clos sanitaire à un huis clos disciplinaire

"

Cette situation, quelles qu'en soient les explications données, est inexcusable. Alors, que faire? En ma qualité de président de Foot Unis, représentant des clubs de football professionnel, je ne peux me satisfaire que la seule solution apportée soit le passage d'un huis clos sanitaire à un huis clos disciplinaire. La condamnation d'un club, mais également la pénalisation de l'ensemble des supporters, via les huis clos pour des faits commis par quelques fauteurs de troubles, est une forme de déresponsabilisation collective.

Lire aussi - Football : quelle est la différence entre les ultras et les hooligans?

Des sanctions individualisées seraient plus justes mais nous avons du mal...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles