Laurent Travers, après la défaite du Racing : « Ça nous montre ce qui nous sépare du Stade Toulousain »

Laurent Travers était réaliste. (F. Faugère/L'Équipe)

Battu à Toulouse (37-10), le manager du Racing 92, Laurent Travers, espère que ses joueurs, notamment les plus jeunes, tireront des enseignements d'un match où ils furent bien moins réalistes que leurs adversaires.

Laurent Travers (manager du Racing 92 après la défaite face au Stade Toulousain) : « On retient la défaite. Ça nous montre ce qui nous sépare du Stade Toulousain ce soir. Ils ont des temps forts et ils scorent, et nous, on a des temps forts et on ne score pas. Voilà. Dans l'ensemble, on a pourtant fait autant de jeu, voire même plus sur certaines périodes. On casse la ligne mais on ne marque pas, ils cassent la ligne ils marquent, point. Pragmatisme, réalisme et réussite. J'espère que certains de nos jeunes joueurs se serviront de ce match pour l'avenir. Aujourd'hui, le Stade Toulousain a été plus efficace et meilleur que nous, bravo à lui. Il mérite sa victoire. Je trouve que le comportement de mes joueurs a été meilleur qu'à Bayonne. Il y avait de l'investissement, de l'envie, je suis persuadé que si on met autant d'intensité sur les prochaines rencontres en étant plus précis sur certains domaines, ça nous réussira pour l'avenir. »

lire aussi

Le classement

Laurent Thuéry (entraîneur de la défense de Toulouse) : « On a toujours le match de Pau dans un coin de la tête, mais ce soir on est bien sûr ravis de cette victoire, du panache et du bonus. On n'y pensait pas forcément, mais on est content de l'avoir. Il vient auréoler une bonne prestation avec beaucoup d'imprécisions, certes, mais avec de l'enthousiasme, de la générosité, du panache, parfois un peu trop sur certains ballons. Mais on a eu le mérite de tenter des choses et de mettre beaucoup d'énergie. On a été plutôt cohérent en défense et avec le ballon on a su trouver de l'avancée, notamment autour des rucks, et on a fini des actions. Au niveau de la discipline, on est restés à 15, donc c'est quand même pas mal. Globalement, c'est bien, notamment pour la confiance du groupe. L'interception d'Ange Capuozzo leur fait beaucoup de mal. On est ravis, mais on est conscient des progrès qu'il reste à faire. »