Laurent Travers : « J'aurais pu changer 22 joueurs » à Bayonne

Laurent Travers veut voir une performance bien plus aboutie contre le LOU. (B. Paquot/L'Équipe)

Encore déçu de la défaite à Bayonne samedi (31-25), le manager des Franciliens souhaite voir son équipe effectuer un match bien plus consistant contre le LOU samedi (17 heures).

Comment s'est déroulée la semaine après la défaite à Bayonne (31-25) ?
C'est une semaine normale, mais il est plus facile de travailler dans la victoire que dans la défaite. Il y a de l'amertume, j'espère que c'est le cas pour tout le monde.

C'était le premier match depuis l'annonce de la retraite de Virimi Vakatawa. Est-ce que cela a pesé sur la défaite ?
Non. Ça serait trop facile de dire ça. J'aurais préféré que ça contribue à gagner le match. Vous dire que ça serait la cause, ça serait trop facile et s'échapper. C'est tout à fait l'inverse. Je suis dans la colère et la déception, parce que j'aurais aimé qu'on puisse lui offrir des remerciements. Je voulais que les joueurs prennent conscience du bonheur qu'ils ont d'être sur le terrain. Cette joie et ce bonheur, ils ne l'ont pas démontré. Il y a de la déception, parce qu'on a pas su transcender nos joueurs pour qu'ils soient performants.

lire aussi

Joe Rokocoko après la retraite de Virimi Vakatawa : « Un exemple pour tous les Fidjiens »

Est-ce que la deuxième période ratée est due à la performance du banc ?
Oui, mais c'est trop facile de dire ça. Sur le match de samedi, si j'avais dû changer des joueurs, j'en aurais changé 22 ! À part peut-être un joueur, sinon j'aurais pu changer tous les autres. Mais, en raison du contexte (les blessures), il est très difficile de dire que je vais changer 22 joueurs.

« Il y a 26 rencontres, on est passée à côté de celle-ci. »

Vous avez un effectif particulièrement touché par les blessures...
Bien sûr qu'il y a des absences, même si c'est toujours facile de le souligner et on est tout à fait conscient qu'il nous manquait 14 joueurs sur ce match. Mais quand on vous donne la possibilité de vous exprimer, je pense qu'il faut la saisir. Joueurs, staff... on a failli dans notre préparation et dans notre match. Il y a 26 rencontres, on est passée à côté de celle-ci. Bayonne a fait ce qu'il fallait pour remporter son match. Nous, on a fait ce qu'il fallait pour ne pas le remporter. Ce n'est pas de la frustration, c'est de la déception.

lire aussi

Le Racing 92 officialise l'arrivée de Christian Wade

Comment se passe l'intégration de Christian Wade ?
Il met énormément d'allant. Quand vous arrivez, tout est beau, tout est top, l'ambiance est positive. Mais il a eu un petit pépin, et il a été obligé de stopper l'entraînement. Rien n'est simple ! Il avait à coeur de revenir aux bases, et je pense que sa fougue a provoqué sa blessure, qui n'est pas grave. Il a déjà une vision très américaine sur la préparation, il est toujours joyeux. Il a tendance à plus regarder le positif que le négatif.

Qu'est-ce que vous pensez de Lyon ?
Lyon va tenter de rattraper sa défaite à domicile contre La Rochelle (21-23), mais il ne faut pas oublier qu'elle avait gagné à Brive (27-31). On s'attend à une équipe qui est très difficile à manoeuvrer, avec son paquet d'avants et ses individualités. Elle peut être aussi très pragmatique et réaliste. Ils sont allés chercher un point de bonus contre La Rochelle, ce qu'on a pas su faire à Bayonne. En termes d'intensité, de comportement collectif et individuel, on doit être largement au-dessus de ce qu'on a montré pendant 50 minutes dimanche dernier.

lire aussi

Le programme de la 3e journée du Top 14