L'Australie élimine la Croatie et se qualifie pour la finale de la Coupe Davis

Le double australien Purcell-Thompson a créé la surprise. (J. Nazca/Reuters)

L'Australie s'est qualifiée pour la finale de la Coupe Davis en battant la Croatie au terme du double décisif, remporté par la paire Purcell-Thompson (6-7 (3), 7-5, 6-4) face aux Croates Pavic et Mektic.

Il aura fallu en passer par le double décisif pour décider du vainqueur de cette demi-finale entre l'Australie et la Croatie. La paire Purcell-Thompson a offert à l'Australie un billet pour la finale de la Coupe Davis en l'emportant face aux Croates Pavic et Mektic (6-7 (3), 7-5, 6-4) ce vendredi soir.

Dans le premier simple de la journée, Borna Coric avait fait le boulot en dominant Thanasi Kokkinakis (6-4, 6-3). Plus puissant, régalant en revers long de ligne, le Croate (26e) a dominé le match bien plus que le score ne le laisse entendre. Kokkinakis (95e) restait dans le match essentiellement par la grâce de son service (11 aces), mais c'était bien Coric qui dominait les échanges. En à peine plus d'une heure et demie, il permettait à la Croatie de mettre un pied en finale de cette Coupe Davis.

Cilic transparentMais c'était compter sans la détermination d'Alex De Minaur (24e) et l'effondrement de Marin Cilic (17e) dans le deuxième simple. Pas à son meilleur face à l'Espagne, Cilic n'allait pas retrouver son niveau dans ce match où son arme principale, le service, s'est méchamment enrayée (9 doubles fautes, 27 % de points derrière sa deuxième balle, 14 balles de break à défendre).

lire aussi : Le tableau de la phase finale de la Coupe Davis

Privé de cette rampe de lancement, Cilic n'a jamais pu s'installer dans le match, bien empêché par un De Minaur qui allait chercher toutes les balles tel un mort de faim. Face à cette hargne, le demi-finaliste du dernier Roland-Garros n'a pu que constater les dégâts et a fini le match totalement écoeuré (6-2, 6-2).

Le coup de poker de HewittVint alors le temps du double, match décisif qui a su remettre un peu d'ambiance dans les tribunes. Et il y avait de quoi s'emballer. Lleyton Hewitt avait fait le pari d'une paire inédite en Coupe Davis avec Jordan Thompson appelé pour épauler Max Purcell. En face, la Croatie présentait une des meilleures paires au monde avec Mate Pavic et Nikola Mektic, vainqueurs de Wimbledon en 2021 et finalistes en 2022.

lire aussi : Pourquoi la nouvelle Coupe Davis est toujours en pleine crise d'identité

Sur le papier, les Croates pouvaient se préparer pour la finale. Sauf que la vérité du court n'est pas toujours celle du papier. Si les Croates viraient effectivement en tête, ils le devaient à un tie-break mal négocié par les Australiens, pourtant impeccables jusque-là. Même si cette Coupe Davis a perdu tout ce qui faisait son charme, elle reste chère au coeur des Australiens. Purcell a su élever son niveau (il a remporté Wimbledon cette année avec Matt Ebden) et Jordan en a profité pour se libérer et enchaîner les coups superbes. Un break au meilleur moment permettait aux « Aussies » de servir pour le set et de l'emporter sur leur deuxième occasion.

Assommés, les Croates n'allaient pas s'en remettre. Ils ne lâchaient pas, mais les Australiens restaient sur une bonne dynamique. Un break suffisait pour emporter le set et le match. Sur son siège, Alex De Minaur laissait échapper un cri de soulagement qui en disait long sur sa motivation. L'Australie est en finale et attend de savoir qui de l'Italie ou du Canada sera son dernier adversaire.

lire aussi : Toute l'actualité du tennis