L'Australie transperce l'Afrique du Sud

Le troisième-ligne aile australien Fraser McReight, auteur d'un doublé face à l'Afrique du Sud, samedi à Adelaïde lors de la troisième journée de Rugby Championship. (C. Spencer/AFP)

Victorieux des champions du monde (25-17), trois essais à deux, les Wallabies, battus en Argentine il y a deux semaines, se relancent lors de la troisième journée du Rugby Championship.

Après leur humiliante défaite à domicile (23-35) face aux All Blacks, il y a deux semaines, les champions du monde se sont de nouveaux inclinés. Samedi, dans un stade d'Adélaïde qui n'avait pas complètement fait le plein malgré la présence dans ce coin d'Australie d'une forte colonie sud-africaine, les Springboks, dominateurs mais stériles, bloqués par la solide défense adverse et maladroits dans la dernière passe, n'ont pas su mettre à profit en première période la demi-heure durant laquelle ils campèrent dans le camp wallaby.

lire aussi

Le film du match

Entame supersonique de l'Australie

Pris à la gorge d'entrée de match par une Australie survoltée, les coéquipiers de Siya Kolisi encaissèrent un essai dès la 2e minute. Ils n'avaient pas encore touché le ballon que celui-ci était aplati par le flanker australien Fraser McReight, entame supersonique conclue par un but de l'ouvreur Noah Lolesio (7e, 10-0).

Les Springboks surent reprendre ce test à leur compte mais sans parvenir à marquer, si ce n'est un but signé Handré Pollard (24e) après deux échecs (15e, 22e). Le pilier Ox Nche perd le ballon dans l'en-but wallaby (30e), l'ailier Makazole Papimpi fut violemment sorti en touche alors qu'il sautait à l'essai (38e) : les Boks étaient bloqués.

lire aussi

Calendrier, résultats et classement du Rugby Championship

Les Australiens répondirent - en supériorité numérique (carton jaune contre Faf De Klerk, 40e) - par un nouvel essai, inscrit par l'ailier Marika Koraibete (47e) après s'être débarrassé de Pollard d'un double crochet. Très indisciplinés (11 pénalités à la 53e), les Australiens ne cessèrent pour autant d'attaquer et, sur une belle combinaison au ras d'un ruck, lancèrent leur ouvreur qui décala McReigt pour son doublé (57e), synonyme de bonus offensif. Menés (22-3), les champions du monde parvinrent, grâce à Kwagga Smith, auteur lui aussi d'un doublé (75e, 80e), à priver leur adversaire de ce bonus. Et ils auront leur revanche, samedi prochain à Sydney.