L'avocat d'Aminata Diallo « convaincu » de son innocence dans l'affaire Hamraoui

Aminata Diallo a obtenu, mercredi soir, sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. (A. Réau/L'Équipe)

Quelques heures après la remise en liberté sous contrôle judiciaire d'Aminata Diallo, l'un de ses avocats, Me Mourad Battikh, a assuré sur le plateau de « Touche pas à mon poste » qu'il n'y avait aucun élément matériel qui reliait sa cliente aux agresseurs de Kheira Hamraoui.

Quelques heures après la remise en liberté sous contrôle judiciaire d'Aminata Diallo, considérée par les enquêteurs comme la commanditaire de l'agression de son ancienne coéquipière Kheira Hamraoui fin 2021 à Chatou (Yvelines), l'un de ses avocats, Me Mourad Battikh, s'est exprimé sur le plateau de l'émission « Touche pas à mon poste » sur C8.

Face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, le conseil de l'ancienne joueuse du PSG s'est dit « convaincu » de l'innocence de sa cliente. « Il n'y a aujourd'hui dans le dossier aucun élément matériel qui permette de relier Aminata Diallo aux agresseurs et à l'agression qu'a subie Kheira Hamraoui, a-t-il martelé, balayant au passage un quelconque mobile financier ou de jalousie. À ce moment-là, Aminata Diallo était titulaire au PSG et venait d'être rappelée en équipe de France. »

Aminata Diallo et la rotule de Jordan Marié

« Aminata Diallo est lynchée dans les médias depuis plusieurs jours, depuis plusieurs semaines. C'est absolument inacceptable », a-t-il poursuivi. Pour appuyer ses propos, Me Battikh a rappelé que les conclusions des enquêteurs, sur lesquelles s'appuie notamment Le Parisien - contre qui une plainte est « une option fortement envisagée » -, étaient un résumé « très à charge », selon lui.

lire aussi

Tous nos articles sur l'affaire Hamraoui

L'avocat a ensuite tenu à préciser que sa cliente n'avait pas cherché sur internet « comment casser une rotule » mais juste « casser une rotule ». « Si on prend cet élément-là sans exploiter les recherches qui ont été faites avant et celles qui ont été faites après, on peut faire dire à peu près n'importe quoi. »

Ainsi, il justifie cette recherche sur internet par une interview de Jordan Marié, victime d'une rupture du ligament croisé d'un genou, accordée à France Bleu Bourgogne pendant sa convalescence - et non à son retour de blessure, comme l'assure l'avocat - juste avant un déplacement de son équipe, Dijon, à Grenoble, ville dont est originaire Aminata Diallo, dans lequel il parle de sa rotule.