L'avocat du diable : Cinq raisons d'être pour la Superligue

SO FOOT
·1 min de lecture

Le suspense sera de retour
Si la Superligue entraîne effectivement l'exclusion des clubs fondateurs de leur championnat, on acte le retour du suspense. Fini les championnats où le vainqueur est connu à l'avance. Les amateurs de football espagnol sont déjà capables de citer le podium de cette année et de l'année prochaine, dans le désordre : Barcelone, le Real Madrid et l'Atlético de Madrid. Depuis la saison 2011-2012, les trois mastodontes ibériques trustent les trois premières places. Pire encore, pour voir une autre équipe championne, il faut remonter en 2004 et le succès de Valence. De l'autre côté des Alpes, la Juventus va céder son trône à l'Inter après... neuf années de règne absolu. D'ailleurs, cette année, on va fêter les 20 ans du Scudetto de la Roma, dernière…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com