Les leçons tactiques du mondial 2010 des Bleus

SO FOOT
So Foot

Un soir de septembre 2008, à Vienne. Raymond Domenech est dans une chambre d'hôtel. Depuis quelques jours, il tangue. Dans son journal de bord, le sélectionneur des Bleus parle de "vertiges", évoque un stress qui le "bouffe de l'intérieur" et sait que la fin est proche. Alors, à la veille d'un Autriche-France qui doit donner le coup d'envoi de la dernière phase qualificative de sa carrière, il écrit :

"Je sais que ce sera une galère. Je n'ai pas le panache de Cyrano, je suis plutôt du genre charognard qui se bat sur tous les morceaux qui restent. J'avais cette flamme, je ne sais pas si je l'ai encore. Je fais mon métier, mais pour protéger, pour ne pas perdre, moins pour conquérir. En rien pour le panache. Ce sera une triste fin. Allez, il reste les matchs. On verra après..." Raymond Domenech

"Je vais finir par sentir la…

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi