Le Barca fait tomber le Real au bout de la folie

CLASICO -Le Barca est venu à bout du Real Madrid, grâce à un grand Ter Stegen et un immense Messi (2-3). La Liga est complètement relancée.

Le duel Casemiro-Messi

Un Clasico pour la Liga : au Santiago-Bernabeu, le Real peut gagner le titre ou le Barca lancer une nouvelle remontada, au classement cette fois. Alors les équipes attaquent pied au plancher avec un avantage au Real qui n’obtient pas de penalty pour une petite faute d’Umtiti sur Cristiano Ronalo (2e) mais qui ouvre le score par l’intermédiaire de Casemiro, à l’affût après un poteau de Sergio Ramos (1-0, 28e). Sauf que le Barca a Messi. La Pulga envoie un slalom dont elle a le secret pour remettre les deux équipes à égalité cinq minutes plus tard (1-1, 33e). Dans une deuxième période échevelée, ce sont les gardiens qui s’illustrent, en particulier Ter Stegen. Le portier allemand du Barca sort tout et permet à son équipe de réussir le coup parfait. Car Rakitic illumine la partie d’un superbe but (1-2, 73e), avant que Sergio Ramos ne laisse ses coéquipiers à dix pour un gros tacle mal maîtrisé sur Messi (77e). Et si James parvient à égaliser (2-2, 86e), la joie est de courte durée car Messi surgit encore, parfaitement au ras du poteau (2-3, 90e+2) Avec ce résultat, le FC Barcelone revient à hauteur du Real Madrid, qui a un match en retard à jouer. Quel Clasico !


Umtiti-Cristiano, le duel litigieux
Si l’arbitrage a globalement été bon dans ce match, un fait de jeu dès la 2e minute va faire grincer les Madrilènes : Samuel Umtiti accroche Cristiano Ronaldo dans la surface mais l’arbitre reste impassible. A la vue du superbe match qui a suivi, cette décision sera finalement anecdotique. Mais une anecdote qui aurait pu changer l’issue de la rencontre et, peut-être, de la saison.


Messi, au-dessus de l’humain
Neymar suspendu, Alcacer plus que discret, Suarez dans un mauvais jour, une grande partie du jeu offensif des Catalans reposait sur les épaules de l’Argentin. Et le numéro 10 a assumé ses responsabilités. Des remontées de balle depuis le milieu de terrain. Un slalom génial pour ouvrir le score. Une expulsion de Sergio Ramos provoquée. Et ce but décisif au bout du temps additionnel, son 500e avec le Barca, pour repartir avec les trois points et l’espoir de tout un club. Définitivement, Messi est unique. A l’image de ce match.


____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages