Tous les paris sportifs présenté par PMU
Retour Acceuil Paris Sportifs

07 octobre 2012 : Le Grand Prix de l’Arc de Triomphe, bien plus qu’une course hippique

Si vous n’êtes pas un turfiste avisé, vous n’aurez sûrement pas coché le premier dimanche d’octobre dans votre calendrier. Et pourtant, c’est à cette date (le 7 octobre cette année), et ce depuis 92 ans que se déroule, à l’hippodrome de Longchamp, la plus prestigieuse course hippique au monde, le Grand Prix de l’Arc de Triomphe, affectueusement appelé l’Arc. Un événement planétaire suivi par près d’un milliard de personnes et diffusé dans plus de 30 pays.

Le Japon mise tout sur l’Arc

Tout au long du week-end, 17 courses de galop se déroulent, jusqu’au point d’orgue, le Grand Prix de l’Arc de Triomphe qui a donné son nom à l’événement. Sur la piste, en herbe et longue de 2.400 mètres, les meilleurs chevaux du monde entier viennent affronter l’élite des purs-sangs français. Ces chevaux sont âgés de trois ans ou plus, c’est- à-dire à l’apogée de leur forme, et sont chevauchés par les jockeys les plus émérites. Durant deux minutes trente, à plus de 60 km/h en moyenne, seize chevaux et leurs jockeys tenteront de rentrer dans la légende. Car remporter cette course, c’est s’assurer de voir la valeur de son cheval grimper en flèche, de faire s’envoler une carrière de reproducteur et enfin de récolter une coquette somme d’argent : l’Arc est la compétition la plus dotée d’Europe, avec 4 millions d’euros à la clef.

Mais il n’y a pas que la récompense qui est à la hauteur de l’événement, les enjeux le sont également. Cette saison, les Japonais, très friands de courses hippiques, ont tout misé sur l’Arc. Orfèvre, sacré cheval de l’année 2011 au Japon, monté par Christophe Soumillon, déjà deux fois vainqueur de la course, tentera de décrocher la première victoire nippone dans cette compétition. D’autre part, la pouliche allemande Danedream, remettra son titre acquis l’an passé en jeu et tentera de réaliser le doublé. Un seul cheval a réussi cet exploit, en 1936 et 1937. Il s’appelait Corrida.

Sortez couverts !

En outre, si l’on se rend à l’hippodrome de Longchamp pour vivre de près la ferveur de la plus prestigieuse course équestre du monde, on y va aussi pour y faire voir ses plus belles toilettes et notamment ses plus beaux couvre-chefs. Il est en effet de tradition que les femmes se coiffent de chapeaux tous plus extravagants les uns que les autres, tandis que les hommes adoptent le plus souvent la classique redingote et le chapeau haut-de-forme. C’est aussi ça le charme de l’Arc.

Enfin, si cela n’a pas réussi à vous convaincre de vous rendre à Longchamp pour assister au 91e Grand Prix de l’Arc de Triomphe, vous pourrez toujours vous rabattre sur les paris. On estime en effet que plus de 60 millions d’euros sont mis en jeu en l’espace d’un week-end, rien que pour cette course. Alors s’il y a bien un week-end où vous devez vous initier au turfisme, c’est celui du 6 et 7 octobre prochain.

Grand Prix de l’Arc de Triomphe - Hippodrome de Longchamp
Samedi 6 octobre : ouverture des portes à 11H00, 4€ entrée simple
Dimanche 7 octobre : ouverture des portes 11H00, 8€ entrée simple, gratuit pour les femmes chapeautées.

TOUS LES PRONOSTICS, COTES ET STATISTIQUES POUR LES MEILLEURS PARIS

Tous les paris sportifs
Tous les paris hippiques
Tirelire
Poker
attention