Le LOSC limite les dégâts contre Valence

LIGUE DES CHAMPIONS – Lille a dominé, mais Lille n’a pu faire mieux qu’un match nul face à Valence (1-1). Premier point de pris en Ligue des champions pour le LOSC, qui reste à trois points de la troisième place de son groupe.

Match nul entre Lille et Valence (1-1)
Match nul entre Lille et Valence (1-1)
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

LOSC 1-1 VALENCE
Buts : Ikoné (90e +5) pour Lille ; Cheryshev (63e ) pour Valence
Expulsion de Diakhaby (84e) à Valence

Un point de l’espoir au classement ou un point frustrant sur le terrain ? Selon que l’ont voit le vers à moitié plein ou à moitié vide, chacun fera son avis. Non, le LOSC n’est pas mort après trois journées dans le groupe H. A trois points de son adversaire du soir avant un déplacement crucial à Valence dans deux semaines, Lille peut encore rêver d’un destin européen, plutôt du côté de la Ligue Europa. Mais il faudra ajouter de l’efficacité au jeu. Car un seul point après trois prestations intéressantes, ce n’est tout simplement pas suffisant.

Le film du match

Pour tenter d’inverser la tendance, Christophe Galtier avance Luiz Araujo et Yusuf Yazici au coup d’envoi, laissant la paire Bamba - Ikoné sur le banc. Un choix qui semble payant, avec un milieu renforcé et dominateur, illustré par la récupération de Soumaré pour lancer Yazici dont la frappe sublime s’écrase sur la barre de Cillessen (40e). Et comme M. Ayetkin ne siffle pas une main de Jaume Costa dans sa surface (41e), le LOSC s’expose. Une première fois, Gameiro pique mais se cogne contre Maignan (15e). Si ce n’est lui, c’est donc son compère. Servi par le Français, Cheryshev n’a plus qu’à aligne Maignan pour l’ouverture du score peu après l’heure de jeu (0-1, 63e). Lille pousse, sauf que Cillessen s’interpose devant André et que rémy manque le cadre à quelques centimètres du but (74e). Mais la roue va finir par tourner. Elle est lancée par Mouctar Diakhaby, expulsé pour deux jaunes en deux minutes (84e). Elle s’arrête sur Ikoné, entré en jeu à la 65e et dont l’enchaînement contrôle derrière la jambe d’appui - frappe puissante est de toute beauté. Un but qui offre un point et laisse le LOSC vivant dans cette Ligue des Champions. Beaucoup et peu à la fois.

À lire aussi