Le nouveau visage de l'AC Milan

Giovanni Castaldi

Racheté en avril dernier par un groupe d’investissement chinois pour 745 millions d’euros, l’AC Milan a confirmé ses nouvelles ambitions et s’est offert un lifting à 202 millions d’euros cet été.

Neuf recrues, Milan fait peau neuve

Le club lombard s’est donné les moyens de ses ambitions avec neuf recrues pour 202 millions d’euros. Défensivement, Milan a fait signer quatre joueurs. Le latéral droit Andrea Conti (Atalanta Bergame, 23 ans) pour 25 M€. Fraîchement appelé en sélection italienne (1 sélection), il a été l’une des révélations cette saison en Serie A. Sur le flanc gauche, le club italien a déboursé 18 M€ pour s’attacher les services de Ricardo Rodriguez (Wolfsburg, 24 ans). L’International suisse (45 sélections, 1 but) est une valeur sûre à son poste en Europe (149 matches, 15 buts, 26 passes décisives en Bundesliga) et possède encore une marge de progression. L’ancien club de Silvio Berlusconi a également enrôlé pour 18 M€ Mateo Musacchio (26 ans). L’Argentin (6 sélections) quitte l’Espagne après huit saisons passées (249 matches, 7 buts) sous les couleurs de Villarreal. Pour finir, l’AC Milan a réalisé le plus beau coup de l’été en attirant Leonardo Bonucci (30 ans), en froid avec son club de la Juventus Turin, pour 42 M€. Considéré par beaucoup comme le meilleur défenseur central du monde (avec Sergio Ramos du Real Madrid), l’international italien (70 sélections, 5 buts) va devenir le nouveau capitaine des Rossoneri.

Dans le coeur du jeu, le club septuple vainqueur de la Ligue des Champions a recruté trois joueurs. Franck Kessié (20 ans), comme Conti, le milieu s’est révélé cette année dans le championnat italien avec 7 buts et 4 passes décisives en 31 matches disputés sous le maillot de l’Atalanta Bergame. L’Ivoirien (15 sélections) est prêté pour deux ans au Milan (jusqu’en juin 2019) avec une option d’achat obligatoire fixée à 20 M€. Pour la création, le club italien a misé sur Hakan Çalhanoğlu (23 ans), excellent tireur de coup de pied arrêté. Le Turc (26 sélections, 8 buts), qui a coûté 22 M€, arrive en provenance du Bayer Leverkusen, où il a démontré son potentiel durant trois saisons (115 matches, 28 buts, 29 passes décisives). Enfin, le club créé en 1899 a attiré pour 17 M€ le capitaine de la Lazio Rome, Lucas Biglia (31 ans). Le récupérateur argentin (49 sélections, 1 but) vient apporter son expérience (445 matches, 16 buts, 51 passes décisives avec l’Independiente, Anderlecht et la Lazio) à la jeunesse du milieu milanais.

Devant, le club aux dix-huit Scudetto s’est renforcé avec deux arrivées. Fabio Borini (26 ans) a été prêté pour deux ans avec option d’achat obligatoire (6 M€). L’attaquant italien (1 sélection) retrouve la Serie A après une expérience mitigée en Premier League (111 matches, 16 buts sous les couleurs de Chelsea, Swansea, Liverpool et Sunderland). Il arrive clairement comme un joueur de complément. L’autre renfort se nomme André Silva (21 ans). Acheté 38 M€, le Portugais (13 sélections 8 buts) arrive avec l’étiquette de prodige. Pur produit du centre de formation du FC Porto, le buteur a réalisé une saison pleine l’an passé avec 32 matches, 16 buts et 6 passes décisives en championnat, mais également avec une bonne campagne en C1 (8 matches, 4 buts et 2 passes décisives).

Quelles options pour Montella ?

Avec ces recrues, Vincenzo Montella (43 ans) dispose désormais d’un effectif talentueux. Mais le papier ne fait pas tout dans le football, reste maintenant au coach italien à accorder ces talents pour qu’ils brillent sur le terrain. Adepte du 4-3-3, il pourrait conserver ce système et ainsi opter pour ce onze de départ : Donnarumma dans les cages. Une défense à quatre composée de : Conti, Bonucci, Musacchio, Rodriguez. Biglia en sentinelle, avec Çalhanoğlu et Kessié dans le coeur du jeu. Suso et Bonnaventura sur les ailes avec Silva en pointe. Mais l’ancien buteur de la Roma pourrait aussi miser sur un 3-5-2 qui pourrait ressembler à ça : Donnarumma toujours comme gardien. Une défense à trois avec Musacchio, Bonucci, Romagnoli. Deux récupérateurs, Kessié et Biglia avec Çalhanoğlu positionné en véritable numéro 10. Ainsi qu’un duo d’attaquants composé de Borini et Silva. Quoi qu’il choisisse, Montella dispose d’un large choix pour permettre aux Rossoneri de retrouver les sommets de la Serie A.

Des renforts (encore) attendus

Marco Fassone, administrateur délégué du Milan, l’a confirmé : d’autres signatures sont attendues. Le club italien espère attirer un grand buteur. “Ce serait beau d’avoir Belotti, Morata ou Aubameyang”, a-t-il dit. Selon la Gazzetta dello Sport, l’AC Milan a trouvé un accord avec le Real Madrid pour le transfert d’Alvaro Morata (24 ans). Le buteur madrilène pourrait signer pour 70 M€ en Lombardie et toucher un salaire annuel de 10 M€. L’arrivée de Bonucci à Milanello, avec qui il a évolué à la Juventus Turin pendant deux saisons (2014-2016), aurait également fini de convaincre l’Espagnol (20 sélections, 9 buts) de rejoindre le nouveau riche d’Italie.

Par ailleurs, Milan travaille également sur le dossier Renato Sanches (19 ans). Le club italien a proposé un prêt payant de deux ans (7,5 M€) avec une option d’achat de 40 M€ au Bayern Munich pour son international portugais (13 sélections, 1 but). Acheté 35 M€ l’an passé au Benfica, le joueur élu meilleur jeune de l’année 2016 a été très peu utilisé en Bavière cette saison par Carlo Ancelotti (25 matches toutes compétitions confondues). Avec les arrivées de Tolisso (OL) et Rudy (Hoffenheim), le milieu souhaite quitter le club munichois pour aller chercher du temps de jeu ailleurs. Karl-Heinz Rummenigge a confirmé les discussions entre les deux clubs dans les colonnes de Bild. S’il parvient à boucler ces deux dossiers, l’AC Milan aura bel et bien confirmé qu’il ambitionne de redevenir un grand d’Europe.

 

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages