Le Spartak Moscou suscite la polémique avec un tweet raciste

MAUVAIS GOÛT –  Dans une vidéo publiée sur Twitter, les propos du défenseur Georgi Dzhikiya envers certains de ses coéquipiers ont fait scandale.

Ce n’est pas la première fois que le club moscovite est pointé du doigt pour des comportements racistes. (AP)

La vidéo du Spartak Moscou a très vite fait le tour des réseaux sociaux. Et pour cause ! Le commentaire de Georgi Dzhikiya a suscité l’indignation sur Twitter. En charge du compte officiel du club moscovite sur le réseau à l’oiseau bleu, le défenseur russe a filmé ses coéquipiers alors qu’ils s’entraînaient à Dubaï, où le club est en stage durant la trêve hivernale. Mais alors qu’il montre les Brésiliens Fernando, Luiz Adriano et Pedro Rocha, l’international dérape et balance : “Regardez comment des chocolats fondent au soleil“.

Un propos raciste qui a vite été condamné sur Internet. Publié vers 9h00, le tweet a été repris près de 1 500 fois, un record pour le compte officiel du club, avant d’être supprimé en début d’après-midi. Quelques heures après, le Spartak Moscou a publié une nouvelle vidéo sur ses réseaux sociaux, dans laquelle Fernando affirme en russe qu’il “n’y a pas de racisme au Spartak, nous sommes des amis et une famille“.

Ce n’est pas la première fois que le club moscovite est pointé du doigt pour des comportements racistes. Plusieurs enquêtes de l’UEFA à ce sujet ont d’ailleurs eu lieu. Le club a ainsi été sanctionné par l’UEFA après des cris de singe de plusieurs supporters à l’encontre de Bobby Adekanye, Néerlandais d’origine nigériane, en Youth League.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages