Le Top 5 des méchants du foot

Diego Costa est certainement l'un des joueurs les plus détestés d'Europe (Crédit Photo : AFP)

Diego Costa

Insultes et provocations à gogo, coups bas, tricheries... L'attaquant de Chelsea Diego Costa est certainement l'un des joueurs les plus détestés de Premier League voire d'Europe. Considéré comme une belle pourriture par la plupart des observateurs, l'international espagnol fait régulièrement disjoncter ses adversaires, voire ses propres coéquipiers. Mécontent de ne pas être entré en jeu la semaine dernière face à Tottenham, Costa a même osé jeter sa chasuble sur son coach José Mourinho. De plus en plus isolé, le joueur pourrait quitter l'Angleterre d'ici l'été prochain.

 

Luis Suarez

Surnommé "le Cannibale", l'actuel attaquant du FC Barcelone est connu pour avoir régulièrement perdu les pédales entre 2008 et l'été 2014, date de son dernier pétage de plomb au Mondial brésilien. Sa spécialité ? Mordre ses adversaires, tel un animal affamé. La "trilogie" de l'international uruguayen se nomme Bakkal (2010), Ivanocic (2013) et Chiellini (2014). Depuis le 25 octobre 2014, date de la fin de sa dernière suspension de 4 mois, l'ancien de Liverpool s'est considérablement assagi. A croire que son suivi psychologique, ajouté au soleil et à la douceur de vivre espagnole l'ont définitivement calmé.

 

Joey Barton

Provocations sur Twitter, tacles assassins sur le terrain, coups de boule en plein match ou bastons à l'entraînement, ... L'Anglais Joey Barton est un pur bad boy du foot. Le milieu défensif de Burnley, passé par Manchester City et Newcastle, s'est toutefois bien calmé depuis 3 ans. Lors de son passage en Ligue 1 en 2012-2013, il n'a d'ailleurs que très peu fait de vagues avec l'OM. Son seul fait d'arme : avoir osé chambrer Zlatan sur son nez (que le Suédois a depuis fait refaire) lors d'un 8e de finale de Coupe de France face au PSG.

 

Thiago Motta

Même s'il le nie farouchement, le milieu de terrain italo-brésilien du PSG est réputé pour son jeu dur et son côté truqueur, qui lui ont valu l'an dernier un sacré coup de boule de Brandao (Bastia). "Entre joueurs, on dit que c’est une pute, confie sous couvert d'anonymat un pensionnaire de L1 dans France Football.

C’est vulgaire, mais il n’y a pas d’autre mot. Il fait tout ce que tu n’aimes pas, tout pour t’emmerder : il triche, il parle. S’il peut te mettre un petit coup de poing dans la gueule, il te le met. S’il peut te marcher dessus, il te marche dessus".

 

Pepe

Au fil des saisons, le défenseur central du Real Madrid s'est forgé une réputation de véritable boucher sur le terrain. Auteur de tacles très violents et capable de distribuer des coups de tête à ses adversaires, comme à l'Allemand Thomas Müller lors de la dernière Coupe du monde, l'international portugais regrette d'être catalogué comme un joueur hyper agressif. "Ce n’est pas facile pour une mère d’entendre que son fils est un assassin. Je n’ai pas commis de crime", clame-t-il régulièrement dans la presse.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles