Leclerc : La Ferrari 2020 "a fait de moi un meilleur pilote"

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Cinquième du classement général, a signé deux podiums jusqu'ici lors de la saison 2020. Pas une mince affaire au volant d'une Ferrari SF1000 pour le moins décevante et souffrant de nombreux maux, même s'ils ont parfois été grandement atténués sur certaines pistes ou par certaines orientations techniques. Pour sa troisième saison en F1, le Monégasque est confronté à la gestion d'une campagne où jouer la victoire, contrairement à 2019, est impossible sauf circonstances particulières et où il doit se battre dans un peloton serré et qui joue rarement mieux que les accessits.

Interrogé à Istanbul sur son développement en tant que pilote et dans sa relation avec l'écurie durant cette saison, il a répondu : "Je suis heureux, je suis satisfait de la manière dont j'ai progressé en tant que pilote depuis le début de la saison, surtout sur le plan de la gestion des pneus, je pense qu'il s'agissait d'un de mes points faibles l'année dernière. Et j'ai fait beaucoup d'efforts de ce côté-là. Et ça semble aller mieux désormais, donc c'est positif."

Lire aussi :

Brawn observe une qualité révélatrice chez Leclerc

"Également, je pense que c'est dans les moments les plus compliqués que l'on se rapproche des gens qui travaillent avec soi. Et je crois que c'est exactement ce qui se passe. Nous essayons donc d'aider l'équipe autant que possible à revenir au niveau où nous voulons être. Et je pense que cela crée des liens forts pour moi, et pour le futur au sein de l'écurie. C'est une bonne chose. Et j'espère que cette situation difficile sera aussi courte que possible."

Quand il lui est demandé si le fait de piloter une voiture relativement peu performante aide justement à progresser plus vite, Leclerc d'expliquer : "Eh bien, la voiture est plus faible cette saison [qu'en 2019]. [...] Je pense qu'elle a fait de moi un meilleur pilote, assurément. Car dans les moments difficiles, j'ai puisé ma détermination de façon différente, en me concentrant sur moi-même, en essayant de progresser, même s'il ne s'agit pas de se battre pour des podiums ou des victoires, nous nous battons pour des positions moins élevées. Mais en fin de compte, c'est aussi important pour moi."

"Et puis également en termes de patience, je ne pense pas avoir été un gars très patient par le passé, mais désormais je dois l'être dans la situation dans laquelle je me trouve. Et j'ai la sensation d'avoir progressé sur cela également. Donc je suis sûrement un meilleur pilote qu'en début de saison ; est-ce que c'est en raison de la situation dans laquelle nous sommes en ce moment, je ne suis pas sûr. Mais mon approche n'a pas réellement changé, au final je vais toujours essayer d'analyser mes points faibles et de progresser."