Leclerc : "Si Vettel reste, je serai heureux"

Basile Davoine
motorsport.com

. Ce dernier voit son bail arriver à son terme à la fin de l'année et doit encore trouver un terrain d'entente avec l'équipe italienne afin de continuer l'aventure. Révélation de la saison dernière sous les couleurs du Cheval Cabré, Leclerc n'affirme pas de préférence marquée mais assure qu'il serait ravi de poursuivre la collaboration avec le quadruple Champion du monde.


Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Leclerc : Bianchi méritait plus que moi un baquet FerrariMárquez : Une saison courte imposera de gérer la prise de risque

Une soif de succès qui est actuellement mise en pause compte tenu de la situation internationale liée à la pandémie de COVID-19. Nul ne sait encore à quoi ressemblera la saison 2020 si elle peut se dérouler et, même si la F1 planche toujours sur un calendrier alternatif de 15 à 18 Grands Prix, ce nombre pourrait être moindre. Cela en ferait-il un championnat au rabais ?

"Ce serait une saison quand même, et celui qui gagnera à la fin de l’année sera quand même Champion du monde, donc ça reste tout aussi important", répond Leclerc, interrogé par Canal+. "Après, ce sera peut-être différent : prendre un risque sur une course pourrait permettre de faire gagner beaucoup de points qui seront très importants, vu qu’il y aura moins de courses. Donc il y aura peut-être plus de risques pris… ou pas. Côté pilotes, ce sera donc un challenge en plus, et ça nous poussera peut-être à essayer des choses qu’on n’a pas essayées auparavant."

Avec Roberto Chinchero et Fabien Gaillard  

À lire aussi