Ledecky et Dressel vont aux Mondiaux de natation 2022 pour battre des records

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Katie Ledecky et Caeleb Dressel ont faim de victoires. (F. Faugère/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Mondiaux de natation débutent samedi à Budapest en Hongrie. Katie Ledecky et Caeleb Dressel ont une carte à jouer en les absences d'Ariarne Titmus et d'Adam Peaty.

Deux grands présents

La reconquête de Ledecky

Katie Ledecky pourrait avoir à coeur de reprendre son record du monde du 400 m, chipé par la jeune Australienne Ariarne Titmus (3'56''40) en mai. Dix-huit fois médaillée aux Mondiaux, l'Américaine devrait compléter sa collection malgré sa décision de faire l'impasse sur le 200 m en raison de l'enchaînement trop rapproché du 200 m et 1500 m. Dès ce samedi soir, elle devrait faire retentir l'hymne américain sur 400 m avant de viser le triplé sur 800 et 1500 m où elle demeure invaincue depuis plus d'une décennie.

Dressel à la chasse

Malgré ses cinq médailles d'or aux JO de Tokyo, Caeleb Dressel a vécu une digestion post-olympique difficile. Depuis, il a changé d'entraîneur et s'est remis la tête à l'endroit. En Hongrie, l'Américain part favori pour défendre ses titres du 50 m, du 100 m, du 50 papillon et 100 m papillon. Co-détenteur du record de médailles d'or sur une édition avec Michael Phelps (7), depuis Budapest en 2017, il veut être seul sur le trône

Deux grands absents

Le choix de Titmus

L'affrontement Titmus/Ledecky n'aura pas lieu. L'Australienne a tranché. La double championne olympique préfère se rendre à Birmingham pour disputer les Jeux du Commonwealth (du 28 juillet au 8 août) qu'à Budapest pour ces Championnats du monde. En grande forme, Ariarne Titmus a battu le record du monde du 400 m en 3'56''40 de sa grande rivale Katie Ledecky et s'est approchée de celui de l'Italienne Federica Pellegrini (1'52''98) en nageant en 1'53''31 lors de ses Championnats nationaux en mai.

voir aussi

L'Équipe Explore : Stève Stievenart le Ch'ti phoque

La blessure de Peaty

Sur ses réseaux sociaux, Adam Peaty a annoncé le 11 mai son forfait pour les Championnats du monde en raison d'une fracture du pied, survenue à l'entraînement. Le Britannique ne pourra donc pas défendre ses titres du 50 m et 100 m brasse qu'il possède depuis 2015 mais il est déjà à fond pour revenir. « Effondré » dans un premier temps, le triple champion olympique s'est vite repris et multiplie les heures de rééducation avec l'objectif de participer aux Jeux du Commonwealth fin juillet.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles