L’édito de Patrick Tambay : "Plus personne ne peut stopper Hamilton"

A Silverstone, Hamilton a démontré sa puissance. (Photo AP)

Comme après chaque course, notre consultant F1, Patrick Tambay, nous livre son avis, sans concession, sur le Grand Prix.

Lewis Hamilton a réalisé un week-end parfait. Son pilotage a été parfait, il n’a commis aucune erreur. S’il continue comme cela, je ne vois pas ce qui pourrait entraver sa course au titre mondial… hormis lui-même, s’il venait à commettre une faute en piste. Honnêtement, quand on voit la course qu’il a réalisée, je ne vois pas qui est en mesure de venir réellement contester sa domination. Selon moi, plus personne !

Il a été très impressionnant. C’est assez curieux même. Car lors de la dernière course, il avait été relativement absent. Cela l’a certainement stimulé. Si c’est cela, il cela difficile à battre. Même par Bottas, qui a réalisé lui-aussi une très belle course et dispose de la même machine que le Britannique.

La course de ces deux hommes donne une idée de la valeur des Mercedes. Si on regarde Hamilton, il est devant. Il gère sa course, l’usure de ses pneus, la consommation d’essence… Pour résumer, vu son départ, il gère tout dans tous les domaines. Si on se penche sur la course de Bottas, lui, c’est différent. Il est à bloc du début à la fin. Il part du milieu de grille et remonte. Et il gère tout ça avec beaucoup de sagesse aussi.

Mercedes cache son jeu pour valoriser sa domination

Ce qui prouve que Mercedes a de nouveau la meilleure voiture. Mais selon moi, ils l’ont toujours eu. Mais dans certains cas comme celui-ci à Silverstone, ils dévoilent leur vrai jeu. Le reste du temps, ils ne donnent pas tout. A mon avis, ils tentent d’apporter plus de crédit, plus de valeur à leurs victoires par rapport à Ferrari. Ils utilisent la Scuderia comme une promotion. Avoir un adversaire ne rend que plus belles leurs propres victoires.

Après, ce week-end, la performance des Ferrari étaient clairement en deçà. Que ce soit Kimi Räikkönen ou Sebastian Vettel, les deux n’étaient pas dedans à Silverstone, et même en ne considérant pas leur problème de pneumatiques survenu en fin de course. Ils n’ont pas été exceptionnels.

Mais si on est honnête, le Grand Prix n’était pas exceptionnel non plus. Dès le départ et l’envol de Lewis Hamilton, on savait que c’était terminé. La seule chose que l’on pouvait attendre, c’était qu’il commette une erreur. Mais il n’en a pas faite.

L’accrochage entre les Toro Rosso ? Une bonne nouvelle

Revenons sur l’accrochage entre les Toro Rosso. Le point de non-retour a été atteint entre ces deux-là. Si le « bon » Dr Marko trouve une possibilité pour faire partir l’un de ses deux pilotes, il le fera. L’année dernière, il l’a fait. Avec une optique positive, il est vrai, pour éviter que Verstappen ne leur échappe.

Mais selon moi, cette année, les deux pilotes peuvent partir, ce ne sera pas une grande perte. Ils sont entrés dans une spirale négative. Le seul moyen pour s’en sortir, c’est que les deux repartent sur un plan de concentration totale, de finition, qu’ils affinent leur pilotage et leur relation technique avec leurs ingénieurs. Sinon, les deux risquent d’être accusés d’incompétence. Quand on regarde leur body language à tous les deux, il est évident que le problème est profond. La situation n’est pas pérenne en l’état. Mais d’un autre côté, c’est plutôt une bonne nouvelle : cela laissera de la place à nos petits Français qui méritent leur place en F1.

Patrick Tambay

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages